Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une entreprise 
Nous contacter

Économie circulaire : quels défis et opportunités pour les entreprises ?

07/06/2021 - 3 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Innovation #Activité #Décryptage

tout un mag pour vous

Économie circulaire : quels défis et opportunités pour les entreprises ?

L’économie circulaire prône un système en forme de boucle. Objectif : préserver les ressources naturelles de l'environnement tout en limitant la production de déchets et la consommation d'énergie. Un véritable défi pour les entreprises, mais également des opportunités à saisir. Explications.

Un seul chiffre résume à lui seul le phénomène de la surconsommation et du gaspillage : les biens fabriqués par l'homme (les voitures, les bâtiments, les meubles, les vêtements, les smartphones, les pinces à linge...), regroupés sous le mot générique de « technosphère », pèsent... 60 000 fois plus que toutes les personnes vivant sur la planète. Soit assez de possessions pour remplir chaque mètre carré de la surface de la Terre avec 50 kilos d’objets1.

La transition vers une économie circulaire est un objectif national fixé dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Elle constitue l'un des piliers du développement durable.

 

    Vous aimerez aussi : Tout savoir sur la transition énergétique, un des volets de la transition écologique

 

L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE, UN VÉRITABLE DÉFI POUR LES ENTREPRISES

Quel est le principe de l’économie circulaire ?

Le concept de l’économie circulaire peut se définir en un « système économique d'échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l'efficacité de l'utilisation des ressources et à diminuer l'impact sur l'environnement tout en développant le bien-être des individus »2.

Quel défi pour les entreprises ?

L’idée prônée est de ne rien gaspiller et ne rien polluer à chaque étape de de la vie d'un produit. Comment ? En privilégiant le recyclage et la réutilisation. L’économie circulaire vise donc à remplacer le principe de l'économie linéaire qui, schématiquement, consiste à extraire, fabriquer, utiliser et jeter un produit.

Un défi pour les entreprises qui pourrait néanmoins devenir la norme.

La loi anti-gaspillage3  a ainsi pour objectif la mise en place de mesures concrètes (sortir du plastique jetable, agir contre l’obsolescence programmée, etc.) pour mieux produire, mieux consommer et mieux gérer les déchets. Pour rappel, aujourd’hui, chaque Français en produit 4,6 tonnes par an4...

 

    À lire également : Loi anti-gaspillage : les 5 mesures à retenir pour les professionnels

 

Autre mesure phare, l’indice de réparabilité. Depuis le 1er janvier 2021, la loi impose aux fabricants d’indiquer à quel point l’appareil qu’ils vendent est réparable à travers une note allant de 0 (pour ceux impossibles à réparer) à 10 (pour les plus faciles à remettre en état). Si cet indice de réparabilité ne concerne pour le moment que cinq types d’appareils (ordinateurs portables, smartphones, lave-linges à hublot, téléviseurs et tondeuses à gazon), il représente une première étape dans la lutte contre l’obsolescence programmée.

ÉCONOMIE CIRCULAIRE : QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ENTREPRISES ?

Un gain de compétitivité et une image valorisée

La raréfaction des ressources premières a pour conséquence l’augmentation des coûts d’approvisionnement. En choisissant l’économie circulaire, les entreprises auront la possibilité de grandement les réduire tout en limitant leur impact sur l’environnement.

 

    Vous aimerez aussi : L’éco-conception, ou comment réduire les impacts environnementaux des produits tout au long de leur cycle de vie

 

Selon une récente étude5, l’Europe, en adoptant les principes de l’économie circulaire, pourrait générer un bénéfice net de 1 800 Mds€ d’ici 2030, soit 900 M€ de plus qu’en suivant la voie actuelle du développement linéaire.

Autre conséquence de l’économie circulaire pour les entreprises, une nette amélioration de leur image. Un avantage certain lors d’appels d’offres publics ou privés, de plus en plus de donneurs d’ordres intégrant des critères RSE dans leur cahier des charges.

 

    Vous aimerez aussi : Les avantages à mettre en place une démarche RSE dans une entreprise

 

Une opportunité de création d’emplois pour les entreprises

Les nouveaux modèles de production et de consommation prônés par l’économie circulaire permettent de préserver notre environnement tout en stimulant la création d’emplois. D'après une étude réalisée par France Stratégie, les effectifs de l’économie circulaire sont aujourd’hui évalués à près de 800 000 emplois6  équivalents temps plein (ETP). Soit plus de 3% de l’emploi global. Et selon le Club de Rome, un groupe de réflexion composé d'économistes, de hauts fonctionnaires et de scientifiques, 500 000 emplois supplémentaires pourraient être créés à court terme7.

BON À SAVOIR

Des entreprises ont déjà sauté le pas

Dans le nord de la France, une toute nouvelle société se charge ainsi de collecter auprès d’une centaine de professionnels le pain invendu pour le transformer en nourriture animale.

Autre exemple, celui d’une épicerie d’un nouveau genre ayant récemment vu le jour dans le Poitou : ses clients viennent avec leur récipient, bocal, bouteille... et achètent la quantité de produits – issus à 85 % de producteurs locaux – dont ils ont besoin.

Dernier exemple, celui de cette start-up bretonne qui propose aux entreprises un service de gobelets réutilisables pour la pause-café.

Un premier pas vers le 0 déchet.

À lire également :

1 Étude publiée dans la revue scientifique The Anthropocene Review
2 Selon l’Agence de la transition écologique (ex Ademe)
3 Loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire.
4 Source : Agence de la transition écologique.
5 Source : « Vers une économie circulaire : arguments économiques pour une transition accélérée », Fondation Ellen MacArthur.
6 Source : « L’économie circulaire, combien d’emplois ? »
7 Club de Rome / Institut Économie Circulaire

 

© Uni-médias – Juin 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

TOUT UN MAG POUR VOUS