Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une collectivité 
Nous contacter

130 millions d’euros en faveur des tiers-lieux

12/10/2021 - 2 min de lecture

#Finance et fiscalité #Décryptage

tout un mag pour vous

130 millions d’euros en faveur des tiers-lieux

L’État souhaite renforcer et accompagner le développement des tiers-lieux. Il annonce pour cela le déblocage de 130 millions d’euros. La moitié de l’enveloppe est issue du plan de relance.

On compte aujourd’hui environ 2 500 tiers-lieux sur le territoire. Selon l’association France Tiers-Lieux, il devrait y en avoir 3 000 à 3 500 en 2022. Pas moins de 52% des tiers-lieux existant déjà sont implantés hors des métropoles. Ils peuvent se définir comme de nouveaux espaces permettant de favoriser et de renforcer le lien social.

Dans les trois-quarts des cas, les tiers-lieux abritent des espaces de « coworking », et pour 30% d’entre eux des Fablabs ou des ateliers de fabrication numérique. Mais on peut aussi y trouver des activités culturelles, des ateliers artisanaux partagés, des laboratoires d’innovation sociale, des cuisines partagées, ou encore des terres agricoles et des jardins partagés.

MANUFACTURES DE PROXIMITÉ

Les tiers-lieux sont souvent soutenus par des collectivités territoriales car ils représentent un moyen intéressant de favoriser un développement local. Ainsi 150 000 personnes travaillent quotidiennement dans ces lieux et quelque 2,2 millions de personnes y sont venues réaliser un projet en 2019. La même année, 4 millions ont assisté à un évènement culturel dans un tiers-lieu. Le modèle économique de ces nouveaux lieux de vie est hybride avec 50% de recettes propres et 50% de subventions publiques (aides des collectivités territoriales, d’agences de l’État…).

Les 130 millions investis par l’État se répartissent en fonction d’objectifs précis. Ainsi 50 millions seront consacrés au développement d’activités de formation, tandis que 30 millions vont permettre la création d’une centaine de « manufactures de proximité ». Il s’agit d’ateliers de fabrication destinés en priorité à des professionnels, artisans, petites entreprises… Ces derniers pourront ainsi bénéficier de la mutualisation d’outils et de compétence. Ces manufactures de proximité visent à préserver et valoriser des savoir-faire artisanaux ou de moderniser des processus de production. Il s’agit également de contribuer à redynamiser les territoires notamment ruraux, et les petites villes. Chaque département possèdera une manufacture de proximité.

20 millions permettront d’accueillir dans les tiers-lieux 3 000 jeunes volontaires du service civique d’ici 2023. Ces missions permettront aux jeunes de participer à des actions variées : développement de jardins partagés, découverte d’outils numériques… Enfin, des conseillers numériques France Services seront également déployés dans des tiers-lieux.

 

© Philippe Houdart – Uni-médias – Octobre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS