Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une collectivité 
Nous contacter

L’impact de la crise sanitaire sur les finances locales

13/09/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendance

#Finance et fiscalité

tout un mag pour vous

L’impact de la crise sanitaire sur les finances locales

Le rapport annuel de l’observatoire des finances locales constate une chute de l’investissement des collectivités en 2020, en raison de la crise sanitaire.

L’Observatoire des finances et de la gestion publique locale (OFGL) vient de publier son rapport annuel (2021) sur l’état des finances locales en 2020. Selon l’OFGL, la crise a coûté près de 5,1 milliards aux collectivités locales lors de l’année 2020 (avant prise en compte des aides de l’État). Le rapport note globalement une baisse des dépenses d’investissement et une chute de certaines dépenses de fonctionnement.

RECUL DES RECETTES

Le rapport constate une légère baisse des recettes fiscales, mais une forte chute des recettes tarifaires. Les reculs les plus frappants concernent les redevances liées aux activités périscolaires, culturelles, sportives et sociales, ou liées aux transports. La diminution totale des recettes en raison de la situation de pandémie atteint environ 4,2 milliards. Le bloc communal représente à lui seul les trois quarts des pertes, avec d’importantes disparités entre collectivités.

DÉPENSES D’INVESTISSEMENTS FREINÉES

En cette année de crise sanitaire, les dépenses d’investissement des collectivités sont en baisse de 6,2% par rapport à l’année précédente. Ce sont les dépenses d’investissement du bloc local (communes et intercommunalités) qui ont été le plus affectées (moins 14%), tandis qu’à l’inverse régions et départements ont augmenté ce poste (+ 14% pour les régions et + 1% pour les départements).

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT : DES BAISSES ET DES HAUSSES

Les dépenses de fonctionnement enregistrent globalement une légère hausse de 1,3% en 2020, un rythme proche de celui de 2019 (hormis quelques cas particuliers, notamment les dépenses des régions consacrées à l’apprentissage). Régions et départements sont en majeure partie responsables de cette augmentation, alors que les dépenses du secteur communal sont globalement restées stables. Cette apparente stabilité cache cependant des disparités : les intercommunalités à fiscalité propre voient leurs dépenses augmenter de 2,1%, tandis que celles des communes est en baisse de 0,8%. Cette réduction atteint même 1,8% pour les communes de moins de 10 000 habitants et 0,2% pour celles de plus de 10000 habitants. La diminution des coûts de fonctionnement des communes est particulièrement vive dans le domaine des transports, du logement, de la culture et des sports, traduisant la mise en veille de certains services ou équipements. On peut ainsi noter que la consommation d’énergie a reculé de 2,9%. De même les charges d’alimentation, de transports et de frais de déplacement sont également en baisse.

Pour en savoir plus :

Rapport de l'Observatoire des finances et de la gestion publique locales - Les finances des collectivités locales en 2021, juillet 2021

BON À SAVOIR

5,1 milliards. C’est le coût de la crise sanitaire pour les collectivités en 2020 (source : l’Observatoire des finances et de la gestion publique locale - OFGL).

7,1 milliards. C’est le montant de la recette, pour les collectivités locales, de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères en 2020 (source : l’Observatoire des finances et de la gestion publique locale (OFGL).

© Philippe Houdart – Uni-médias – Septembre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS