Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes une collectivité 
Nous contacter

La bonne santé des entreprises publiques locales

08/01/2019 - 2 min de lecture

#Développement économique

TOUT UN MAG POUR VOUS

La bonne santé des entreprises publiques locales

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 5 %, les 1 300 entreprises publiques (EPL) françaises présentes sur le territoire ont permis la création de 65 000 emplois en 2017. Un bilan positif révélé par les dernières conclusions du baromètre Eplscope.

Les entreprises publiques locales (EPL) ont incontestablement le vent en poupe selon le dernier baromètre Eplscope. Ces sociétés, détenues à hauteur de 65 % par des collectivités locales, continuent de se développer, suivant une tendance non démentie depuis 5 ans. La barre des 1 300 structures existantes a été atteinte pour la première fois le 1er juin 2018. Le chiffre d’affaires cumulé de l’ensemble des EPL est de 13,9 milliards d’euros en 2017. Au sein des 1 300 EPL, on compte 925 sociétés d’économies mixtes (Sem) et 359 Société publiques locales (SPL). À noter un nouveau venu dans le monde des EPL : la Société d’économie mixte à opération unique (SemOp) qui compte 16 structures sur le territoire. Toutes les régions sont concernées, avec des pointes d’activité comme par exemple en Bretagne où les EPL ont connu une croissance du chiffre d’affaires de plus de 10 %. La souplesse juridique des EPL qui permettent de mixer investissements publics et privés, expliquerait en grande partie ce succès, notamment dans un contexte de baisses des dotations aux collectivités locales. La tendance actuelle semble en tout cas devoir se poursuivre dans les prochaines années, avec déjà plus d’une centaine de projets de création d’EPL proches d’aboutir. De plus en plus de champs concernés Le modèle séduit dans un nombre toujours plus large de domaines d’activités. Les entreprises publiques locales sont ainsi toujours très présentes dans le tourisme, la culture, les loisirs et l’aménagement urbain, tandis que l’habitat, l’immobilier et les secteurs touchant à la mobilité confirment aussi leur intérêt pour ce dispositif. Mais des secteurs, où l’économie mixte était traditionnellement moins bien implantée (environnement, énergie, réseaux, développement économique…), voient le nombre d’EPL augmenter dans des proportions allant de 5 à 10 %. Le mouvement de croissance des EPL dans l’environnement et les réseaux est notamment spectaculaire avec une hausse de l’activité de 10 % au cours des douze derniers mois et de 28 % au cours des cinq dernières années. Dans le domaine de l’habitat, les EPL gèrent plus de 560 000 logements et accueillent plus de 1 400 000 habitants. Les SemOp se développent, elles, particulièrement dans le secteur de l’eau. Notons enfin la montée en charge des intercommunalités dans les EPL. Celles-ci représentent en effet aujourd’hui 18 % de l’actionnariat des EPL (et 45 % pour les seules SPL).

POUR EN SAVOIR PLUS

Le baromètre des Entreprises publiques locales - Eplscope 2018

 

© Philippe Houdart – Uni-médias - Janvier 2019

Article à caractère informatif et publicitaire. 

TOUT UN MAG POUR VOUS