Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une collectivité 
Nous contacter

Qu’est-ce que l’écologie industrielle et territoriale ?

07/06/2021 - 3 min de lecture

Rubrique : Tendance

#Développement durable et énergie #Décryptage #Vie locale

tout un mag pour vous

Qu’est-ce que l’écologie industrielle et territoriale ?

L’Écologie industrielle et territoriale (EIT) vise à renforcer les synergies entre acteurs économiques au sein d’un même territoire. Elle constitue ainsi un levier pour mobiliser les acteurs de terrain en faveur de la transition écologique.

L’écologie industrielle et territoriale repose sur une approche pragmatique qui considère qu’à une échelle géographique donnée (zone industrielle, agglomération, département…), et quel que soit son secteur d’activité, chaque entreprise peut réduire son impact environnemental en essayant d’optimiser et/ou de valoriser les flux (matières, énergies, personnes...) qu’elle emploie et qu’elle génère.

À QUOI SERT L’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE ET TERRITORIALE (EIT) ?

L’EIT a pour vocation d’encourager la mise en commun de ressources entre acteurs économiques dans une logique de préservation des ressources naturelles, de réduction et de valorisation des déchets. L’idée étant de renforcer le lien entre les entreprises et les collectivités, pour favoriser l’économie circulaire.

 

    À lire également : Économie circulaire : quels défis et opportunités pour les entreprises ?

 

En proposant des solutions territoriales, coopératives et innovantes de gestion des ressources, l’EIT transforme les systèmes de production et de consommation en favorisant les fonctionnements en quasi-boucle fermée.

Elle s’adresse tant aux acteurs publics en charge du développement territorial, qu’aux entreprises en recherche de performance économique, sociale et environnementale.

BON À SAVOIR

En appliquant les préceptes de l’écologie industrielle et territoriale – qui intègrent dans un projet local les problématiques environnementales, sociétales et sociales –, les entreprises donneront une dimension concrète à leur politique RSE.

Une société qui s’engage dans une démarche RSE cherchera à contribuer, en adoptant dans son mode de fonctionnement des pratiques plus éthiques et plus durables, à l’amélioration de la société et à la protection de l’environnement. Le tout en restant économiquement viable.

 

    À lire également : Les avantages à mettre en place une démarche RSE dans une entreprise

COMBIEN DE PROJETS D’ÉCOLOGIE INDUSTRIELLE ET TERRITORIALE ONT VU LE JOUR ?

En 2020, le ministère de la Transition écologique et solidaire recensait une soixantaine de projets d’EIT à travers le pays. Parmi eux, celui d’une centaine d’entreprises implantées en Charente-Maritime mutualisant leurs efforts avec, pour objectifs, la valorisation des sacs à café en toile de jute ainsi que le réemploi des big-bags (ou conteneurs souples). Ces entreprises sont également parvenues à mettre en place un système novateur ayant permis le développement de la première solution de toiture végétalisée 100% recyclée.

LES INITIATIVES, GUIDES ET OUTILS POUR AGIR AU SEIN DES TERRITOIRES

Plusieurs initiatives structurantes ont été mise en place (programme national, référentiel, guides d’accompagnement). Parmi elles :

Le programme national de synergies inter-entreprises

Le programme national de synergies inter-entreprises, déployé dans quatre régions pilotes (Auvergne-Rhône-Alpes, Bretagne, Normandie et Nouvelle-Aquitaine), a permis de créer un réseau d’entreprises multisectoriel afin de multiplier les opportunités de synergies.

Concrètement, plus de 500 sociétés ont participé à des ateliers qui leur ont permis de mutualiser leurs ressources matérielles ou immatérielles. Au total, 138 synergies ont été réalisées. Elles ont permis de générer 7 millions € de ventes additionnelles et de valoriser près de 25 000 tonnes de déchets1.

Le référentiel ELISPE

Le Référentiel « ELIPSE » (pour « ÉvaLuatIon des PerformanceS des démarches d'Écologie industrielle et territoriale) est un outil d’auto-évaluation des démarches. Il a trois objectifs principaux :

  • Donner un cadre commun d’évaluation aux porteurs de projets en écologie industrielle et territoriale ;
  • Assurer un suivi pour les acteurs qui soutiennent les démarches ;
  • Permettre de faire remonter au niveau national les problématiques et les bonnes pratiques rencontrées.

Les guides du ministère de la Transition écologique et solidaire

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a publié deux guides pour accompagner les acteurs de terrain dans la mise en œuvre de projets d’EIT.

Le premier, « Écologie industrielle et territoriale : le guide pour agir dans les territoires » , permet de comprendre les intérêts de l’EIT puis, de découvrir différents axes de travail conçus pour déployer ce type de démarche sur les territoires.

Le second, « Comptabilité des flux de matières dans les régions et les départements : le guide méthodologique » , propose de suivre pas à pas la construction d’une comptabilité de flux de matières à un échelon régional.

 

    Vous aimerez aussi : Tout savoir sur la transition énergétique, un des volets de la transition écologique

 

1 Source : Ademe.

 

© Uni-médias – Juin 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

TOUT UN MAG POUR VOUS