Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Artisans du bâtiment, formez-vous aux économies d’énergie

22 avr
Activité

Avril 2014

Le Gouvernement vient de reconduire pour 4 ans un dispositif de financement permettant aux artisans du bâtiment de se former aux économies d’énergie. Ce programme de formation concerne 25 000 professionnels par an.

Bonne nouvelle pour les artisans du bâtiment : le 26 décembre dernier, le Gouvernement a reconduit le dispositif de financement du FEE Bat (Formation aux économies d’énergie des entreprises et artisans du bâtiment), un programme destiné aux professionnels du bâtiment. Alors que ce mécanisme de financement devait initialement prendre fin en décembre 2013, il est prolongé jusqu’en 2017.

Concrètement, cela va permettre aux artisans du bâtiment d’acquérir de nouvelles compétences dans le domaine des économies d’énergie, en bénéficiant d’une prise en charge accrue de leurs coûts de formations. De fait, EDF, qui est partie prenante à ce programme, le cofinance à hauteur de 50 millions d’euros. Potentiellement, 25 000 professionnels sont concernés chaque année par ce programme, et ce jusqu’en 2017.

Une formation à la carte

La formation FEE Bat a pour objectif de donner aux professionnels les notions et connaissances utiles permettant de conseiller et d’orienter leur clientèle dans le domaine des économies d’énergie (isolation, ventilation, ouvrants, chauffage…). Elle aborde ce sujet sous de multiples angles : réglementaires, techniques, mais aussi environnementaux et commerciaux. L’objectif est de former de véritables prescripteurs, capables de proposer et vendre et installer des solutions globales en matière de rénovation énergétique.

Son contenu s’adresse aussi bien aux chefs d’entreprises qu’aux artisans indépendants et aux ouvriers travaillant sur les chantiers. Elle est également destinée aux professionnels de la maîtrise d’œuvre (architectes notamment). Les enseignements sont découpés en plusieurs modules distincts, adaptés aux besoins spécifiques de chacun de ces publics.

Prise en charge des coûts pédagogiques

Les coûts de formation peuvent être pris en charge. Grâce au cofinancement d’EDF et à la participation du FAFCEA (Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales), ainsi que de trois organismes paritaires collecteurs agréés (Agefos PME, Constructys, Intergros), les entreprises adhérentes à ces organismes peuvent bénéficier d’un financement conséquent, dont le plafond était fixé en 2013 à 350 € HT par jour et par stagiaire.

Dernier point, non négligeable : la participation à cette formation est requise pour l’obtention du label RGE - reconnu garant de l’environnement - qui va devenir, à compter du 1er juillet 2014, obligatoire pour les entreprises souhaitant faire bénéficier leurs clients des avantages du crédit d’impôt développement durable (CIDD) et de l’éco-prêt à taux zéro. De fait, cette formation est un passage quasi-obligé pour les entreprises du bâtiment réalisant des travaux en lien avec ces dispositifs incitatifs.

Pour en savoir plus :

www.feebat.org

© Uni-éditions – février 2014