Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Ces métiers qui ont profité de la reprise

20 juin
Activité

Juin 2012

Tous les secteurs d’activité ne sont pas égaux devant la crise. C’est ce qui ressort d’une étude menée par la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA), sur l’activité des petites entreprises en 2011.

L’année 2011 a connu une croissance de 1,7 % de contre 1,4 % en 2010 selon l’Insee. Cette honorable performance n’a pas réussi à confirmer les espoirs d’une reprise solide et durable. « Nous n’avons pas assisté au “décollage” économique tant espéré l’année précédente », confirme Christiane Company, la présidente de la FCGA.

Pour autant, l’activité des petites entreprises a globalement bénéficié de ce contexte porteur. « Elle a progressé de 1,9 % en 2011, contre seulement 0,7 % l’année précédente », observe la présidente. Certains secteurs en ont même particulièrement bien profité. Notamment celui de l’artisanat du bâtiment qui a enregistré une hausse d’activité de 4 % contre un repli de 1,4 % sur l’exercice précédent. « Grâce notamment à un fort rebond enregistré au quatrième trimestre 2011, qui a d’ailleurs surpris la plupart des observateurs », souligne-t-elle.

Des métiers très dynamiques

Autre constat : malgré un léger tassement d’activité, deux autres secteurs ont confirmé leur dynamisme. D’une part, celui des services (+4,1 % contre + 5,1 % en 2010), d’autre part celui des transports (+ 4,3 % contre + 3,9 % en 2010). Le secteur des cafés-hôtels-restaurants a suivi cette tendance, mais de manière moins marquée (+2,2 % contre + 0,7 % en 2010).

Enfin, le commerce alimentaire a bien résisté (+ 1,6 % contre 0 % en 2010), avec, au passage, de très belles performances pour les cavistes (+ 7,9 %), les poissonniers et les primeurs (+ 5,6 %).

A l’instar de ces professions, d’autres métiers ont affiché un dynamisme impressionnant. En particulier les artisans plâtriers-décorateurs (+ 13,4 %), les agents immobiliers (+ 9,6 %), les professionnels du paysage (+ 6,4 %) et les débitants de tabac-journaux-jeux (+ 6,1 %).

En revanche, la situation est moins réjouissante pour les professionnels de l’auto-moto (-1,7 %), ainsi que pour ceux de l’équipement de la maison, qui enregistrent le plus fort recul d’activité (- 3,1 %).


© Thibault Bertrand – Uni-éditions – juin 2012