Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Revenus des artisans et des commerçants : les gagnants et les perdants

13 avr
FINANCES

Avril 2012

La Fédération des centres de gestion agréés (FCGA) publie une étude qui passe au crible les revenus d’activité des artisans, commerçants et professionnels libéraux en 2010. Celle-ci démontre une nette reprise de l’activité et des ratios de rentabilité, après une année 2009 fortement marquée par la récession.

En 2010, la grande majorité des branches d’activité du commerce, de l’artisanat, et du secteur libéral, a enregistré une hausse de revenus. Les mieux lotis sont les professionnels de l’hôtellerie restauration, suivis par ceux de la santé, puis de la réparation auto-moto. A contrario, les grands perdants sont les artisans du bâtiment, qui ont vu leur chiffre d’affaires et leurs revenus s’éroder de manière sensible.

Des revenus en hausse de 2,1 %

Après la récession, place à la reprise ! C’est ce que confirme la dernière étude de la FCGA sur les revenus des artisans, des commerçants et des professionnels libéraux en 2010. Publiée le 24 février dernier, cette enquête se base sur les déclarations fiscales de 198 000 entreprises représentant 77 professions réparties en 11 grands secteurs d’activité.

Si elle fait ressortir une reprise modérée de l’activité (+ 0,9 % de chiffre d’affaires par rapport à 2009), elle pointe surtout une sensible progression des revenus des entrepreneurs et professionnels concernés (+ 2,1 %). Un bilan en net progrès par rapport à l’exercice précédent, où les chiffres d’affaires avaient globalement régressé de 0,8 % et les revenus de 4,2 %.

Dus en majeure partie à la reprise économique qui a suivi la récession de 2009, ces bons résultats découlent aussi d’un changement de comportement des entrepreneurs. Notamment en termes de gestion. « Plus rigoureux dans ce domaine, du fait de la crise, les dirigeants de TPE maîtrisent mieux leurs charges d’exploitation et recouvrent plus rapidement leurs créances », analyse la FCGA. Conséquence directe : les revenus ont augmenté dans la plupart des professions, alors même que dans certaines, le chiffre d’affaires stagnait, voire baissait.

Des situations contrastées

Parmi les secteurs d’activité qui s’en sont le mieux sortis en 2010, figure en tête celui des cafés-hôtels-restaurants, avec un revenu en hausse de 6,9 % (+2,1 % de CA). Puis celui des métiers de la santé, avec des bénéfices en hausse de 6,2 % (+1,5 % de CA). Et en troisième position, le secteur de la réparation auto-moto, dont les revenus progressent de 4,2 % (+2,9 % de CA).

Si les bénéfices augmentent également dans les services (+ 3,9 %), le secteur « culture-loisirs » (+3,8 %), le commerce de détail alimentaire (+0,8 %), la « beauté-esthétique » (+0,8 %), et les transports (+0,6 %), ils perdent du terrain dans 3 secteurs. En l’occurrence, l’équipement de la personne (-0,1 %), l’équipement de la maison (-0,3 %), et l’artisanat du bâtiment (-2,3 %). Trois activités qui avaient connu une chute sensiblement plus importante l’année précédente et peinent encore à se remettre des effets de la crise.


© Thibault Bertrand – Uni-éditions – avril 2012