Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Social RH

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Un coup de pouce pour les recrutements difficiles

31 fév
Social RH

Février 2012

Alors que le chômage renoue avec ses plus hauts historiques, plus d’un tiers des patrons déposant une offre d’emploi sont confrontés à des difficultés de recrutement, indique la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME). En particulier dans les secteurs jugés contraignants par les candidats, comme la construction, la métallurgie et le commerce.

Pour aider les employeurs, dont les offres d’emplois ne trouvent pas preneur via les canaux habituels, comme Pôle Emploi, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) met en place un numéro Vert et une plateforme Internet dédiée au recrutement. Objectif : collecter les offres de postes non pourvues, pour les relayer vers les publics concernés.

Plus de 250 000 emplois non pourvus

C’est une situation franchement paradoxale, et qui n’est pourtant pas nouvelle. Alors que le chômage et retrouve son plus haut niveau depuis 12 ans avec 2,8 millions de demandeurs d’emploi inscrits, des bataillons de petits patrons peinent à recruter les personnes compétentes pour développer leur activité.
Les chiffres sont éloquents : selon la CGPME, 250 000 offres d’emplois au moins restent lettre morte chaque année. Sachant que cette estimation ne concerne que les postes à pourvoir faisant l’objet d’un traitement par Pôle Emploi, ces chiffres sont évidemment en deçà de la réalité. Ce ne sont pourtant pas les candidats qui manquent. Actuellement, 640 000 jeunes de moins de 25 ans pointent au chômage.

Pourquoi une telle inadéquation entre l’offre et la demande ? En réalité, un certain nombre de métiers ne font pas forcément rêver les candidats et peinent à trouver preneur. C’est ce que confirme une étude menée cette année par Pôle Emploi et le Crédoc sur les besoins de main-d’œuvre. Basée sur l’analyse de 1,5 million de projets de recrutement, ce document concluait qu’un tiers de ces offres serait « difficile » à concrétiser, en particulier dans les secteurs de la construction, de la métallurgie, de l’industrie manufacturière et du commerce. Des activités où la pénibilité, voire les contraintes horaires, rebutent une partie des candidats.

Sensibiliser le grand public

Pour accompagner les chefs d’entreprises sur ce terrain et leur permettre de recruter plus rapidement, la CGPME se mobilise. Depuis le 23 novembre, ses représentants en région se mobilisent pour proposer aux entrepreneurs une alternative aux pistes de recrutement traditionnelles (Pôle Emploi, petites annonces des journaux, etc.).

Pour cela, la confédération patronale met en place un numéro Vert (0 800 315 315) permettant à chaque entreprise de faire part de ses difficultés et surtout de ses besoins de recrutement. Elle ouvre également sur son site une plateforme qui va permettre de diffuser l’ensemble des offres non pourvues auprès du grand public. A cet égard, « une campagne d’information en ligne sera lancée, notamment via les réseaux sociaux, les blogs, les sites de partage de vidéo, pour informer les demandeurs d’emploi de la création de cette plateforme », précise la CGPME. Ces services, gratuits, sont ouverts à tous les entrepreneurs, qu’ils soient ou non adhérents à la CGPME.

Pour en savoir plus : L’espace emploi de la CGPME

Numéro vert : 0 800 315 315


© Thibault Bertrand - Uni-éditions – Janvier 2012