Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / DIRIGEANT

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Des soutiens pour rebondir en cas de difficultés

05 avr
DIRIGEANT

il y a 2 mois

Des associations, composées de chefs d’entreprises bénévoles, aident les professionnels qui traversent une passe difficile à avancer et trouver des solutions, voire à rebondir après une liquidation.

Chaque année, environ 60 000 entreprises mettent la clé sous la porte. S’il existe de nombreuses structures d’accompagnement pour aider les porteurs de projets créant leur entreprise, en revanche, les soutiens sont beaucoup plus rares pour ceux qui rencontrent des difficultés.

C’est pour combler ce manque criant que Philippe Rambaud, un entrepreneur dont l’entreprise a été mise en liquidation, a monté il y a 2 ans l’association 60 000 Rebonds. Une structure aujourd’hui présente dans 8 régions, qui assure un accompagnement bénévole auprès des professionnels ayant subi une faillite, pour les aider à prendre un nouveau départ.

Des soutiens bénévoles

À l’image de cette association, d’autres structures, d’envergure nationale ou locale, apportent bénévolement leur soutien aux entrepreneurs en difficulté. C’est le cas de SOS Entrepreneur sur la région Hauts-de-France, de Rebond 35 en Bretagne, de l’Apesa en Charente-Maritime, une structure créée en 2013 qui a depuis essaimé au niveau national, ou encore de la Fondation Crésus, une association nationale dédiée à la lutte contre le surendettement, qui a étendue son champ d’action aux entrepreneurs en difficulté.

Qu’elles interviennent avant ou après la liquidation, ces associations apportent aux entrepreneurs en difficulté un soutien à titre professionnel, mais aussi personnel. Par exemple, au sein de l’association 60 000 Rebonds, l’entrepreneur bénéficie d’un coaching personnalisé, assuré par un professionnel certifié. Un parrain, chef d’entreprise bénévole, l’accompagne dans la définition de son projet, entrepreneurial ou salarial. Des cours et ateliers gratuits sont également dispensés par des experts métiers, afin de développer ses compétences et retrouver les bons réflexes professionnels.
 

L’adhésion à la démarche est capitale

Lorsque l’entreprise n’est pas encore liquidée, l’objectif est bien sûr de trouver des solutions pérennes pour la relancer sur des bases saines ou, à défaut de tenter de sauver ce qui peut l’être. « Mais quelle que soit la gravité de la situation, c’est dans la capacité des gens à s’engager dans une démarche de progrès personnel et professionnel, ainsi que dans leur volonté de rebondir, que réside le succès de la démarche », souligne-t-on à 60 000 Rebonds. D’où un processus préalable d’entretiens et de rencontres, destinés à s’assurer que les demandeurs auront la motivation mais aussi la capacité nécessaire à se remettre en cause pour sortir par le haut de ces situations complexes.


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - mars 2018