Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Social RH

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Les PME et TPE, championnes de l’emploi en Europe

03 mai
Social RH

Mai 2012

La Commission européenne a publié en janvier dernier une étude instructive sur la création d’emplois en Europe. Selon elle, ce sont les PME et TPE qui ont été les principaux moteurs dans ce domaine. Avec, sur la période allant de 2002 à 2010, 85 % des créations nettes d’emplois dans l’Union.

Du fait de leurs capacités financières beaucoup plus réduites que celles des grandes, les petites et moyennes entreprises sont rarement décrites comme les championnes du recrutement. A tort, car elles recrutent plus que les autres, la performance mérite d’être soulignée. Si les grandes entreprises ouvrent de nombreux postes lorsqu’elles recrutent, elles sont pourtant moins dynamiques que les petites et moyennes structures en termes de création d’emplois. C’est le constat qui ressort d’une étude publiée le 16 janvier dernier par la Commission européenne concernant la contribution des TPE et PME au marché du travail.

Réalisée sur une période de 8 ans (de 2002 à 2010), cette étude montre que les TPE et PME assurent 85 % de la création d’emplois nette au sein de l’UE. Une très belle performance, comparée à la part de ces entreprises dans l’emploi total (67 %). Lorsqu’on parcourt l’étude plus en détail, on constate qu’au sein de ces entreprises, ce sont les petites structures qui ont été les plus créatrices d’emplois. « Celles qui comptent moins de 10 salariés prennent à leur compte 58 % des créations nettes d’emplois », soulignent les auteurs.

En France, le constat est le même, mais avec un bémol. En effet, si ce sont les TPE qui tirent l’emploi, face à de grandes entreprises moins dynamiques, les PME sont à la traîne.

Un effet de ciseaux dû à la crise

D’autres enseignements ressortent de cette enquête. Il s’avère notamment que les créations d’emplois sont plus importantes dans les jeunes entreprises (moins de 5 ans d’activité). Si l’on prend le secteur des services aux entreprises, ces nouvelles entreprises représentent plus du quart des nouveaux emplois (27 %).

Il y a pourtant un revers à la médaille. En effet, si les petites entreprises créent de l’emploi en période de croissance, elles sont les premières à geler leurs projets de recrutement en période de contraction économique. « A la suite de la crise de 2009-2010, le nombre d’emplois dans le secteur des PME a chuté de 2,4 % en moyenne, contre 0,95 % dans le secteur des grandes entreprises », indiquent les auteurs de l’étude. Une sorte « d’effet ciseaux » qui relativise sur la durée le dynamisme des TPE en termes de création d’emplois.

Plus d’infos :

http://ec.europa.eu/enterprise/policies/sme/facts-figures-analysis/performance-review/pdf/do-smes-create-more-and-better-jobs_en.pdf


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - Mai 2012