Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes une association 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Financement / Se développer / Rechercher des fonds

Fin octobre, le Mouvement associatif a lancé une plateforme pour que le monde associatif interpelle les députés et les sénateurs. Plusieurs pistes sont suggérées pour renforcer le financement des structures associatives.

Le Mouvement associatif, qui rassemble près de 600 000 associations en France, se mobilise dans le cadre du projet de loi de finances 2019. Sur son site, il a mis en place une plateforme pour interpeller les parlementaires. L’objectif est d’inciter le maximum de citoyens à s’en servir. 

RENFORCER LE FINANCEMENT DE LA FORMATION ET DE L’EMPLOI

En quelques clics, les internautes, membres d’associations ou simples citoyens, peuvent envoyer un mail à leurs députés et sénateurs. Ils peuvent en sélectionner un ou plusieurs.

Le courrier renvoie à des mesures concrètes en faveur de la vie associative. Quatre demandes sont ainsi formulées. Le Mouvement associatif souhaite renforcer le financement structurel de la vie associative via le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA). Il demande a minima un doublement des crédits octroyés en 2018 soit 16,2 millions d’euros pour 2019.

Il plaide pour qu’en 2019 la totalité de l’ex-réserve parlementaire finançant les associations (27 millions d’euros) soit attribuée au FDVA « fonctionnement et actions innovantes ».

Le Mouvement associatif souhaite également l’instauration d’une ligne budgétaire soutenant la création de 38 000 emplois socialement utiles dans les associations en 2019.

Selon l’organisation, ce chiffre de 38 000 correspond aux 35 % de contrats aidés supprimés sur un an en 2018.
L’organisation demande aussi que le Dispositif local d’accompagnement ne subisse pas de baisse en 2019 et que son budget atteigne 10,4 millions d’euros. 

CRÉER DES LEVIERS FINANCIERS ADAPTÉS AU MONDE ASSOCIATIF

Enfin, le Mouvement associatif veut faciliter la mission d’intérêt général des associations via des leviers financiers adéquats. Il demande que certaines mesures techniques issues du rapport « Pour une politique de vie associative ambitieuse et une société de l’engagement » trouvent une traduction pratique dans le projet de loi de finances. Il prône ainsi le renforcement des fonds propres des associations par la possibilité de conserver des excédents. Il demande qu’on encourage le mécénat des PME en établissant une franchise de 10 000 € pour l’ensemble des montants engagés au titre du mécénat, au-delà desquels viendrait s’appliquer le plafond actuel de 5 pour mille du chiffre d’affaires. Enfin, il souhaite qu’on facilite et sécurise le financement par des prêts entre associations d’un même groupe.

 

© Anne Le Mouëllic – Uni-médias – décembre 2018

Article à caractère informatif et publicitaire. 

TOUT UN MAG POUR VOUS