Retour au site Crédit Agricole
Le blog des collectivités / Général

Une sélection d’actualités générales et financières utiles pour votre collectivité

Fonction publique, les tendances du recrutement en 2013

04 fév
Fonction publique, les tendances du recrutement en 2013
Général

Février 2014

Le recrutement de la fonction publique territoriale (FPT) pour 2013 fait état d’une stabilisation : c’est ce que démontre un baromètre publié par Randstad, groupe mondial de services en ressources humaines. Le point sur la situation.

La question du nombre de fonctionnaires en France reste un sujet épineux. En ce sens, on peut citer la position des Français sur la question des effectifs de la fonction publique : un sondage Ifop pour Le Figaro, publié début décembre 2013, indique que 60 % des sondés estiment qu’il est possible d’avoir des services publics de qualité tout en réduisant le nombre de fonctionnaires. Pourtant, la tendance est à la stabilisation.

Modernisation dans la gestion des ressources humaines

L’édition 2013 du rapport annuel sur l’état de la fonction publique a été publiée début novembre. On apprend ainsi qu’au 31 décembre 2011, les trois versants de la fonction publique (territoriale, hospitalière et de l’État) employaient 5,4 millions de personnes, hors contrats aidés, soit 20 % de l’emploi total en France. Ils ont diminué de 0,4 % entre 2010 et 2011, soit 21 000 agents de moins.
En ce qui concerne la fonction publique territoriale (FPT), "après avoir nettement ralenti en 2010, l’emploi est reparti légèrement à la hausse (+ 1,1 % en 2012, après + 0,3 % en 2011), dans un contexte de forte baisse du recours aux contrats aidés". En revanche, la fonction publique de l’État a enregistré une baisse de 2,4 %.
Point positif : le rapport souligne l’exemplarité des employeurs publics, qui ont modernisé la gestion des ressources humaines. Ils se sont engagés à favoriser l’égalité professionnelle, la promotion de la diversité et à lutter contre les discriminations, et conjuguent tous leurs effort pour l’amélioration des conditions de travail.

Une stabilisation prévue pour 2013

Selon le baromètre Ressources humaines des collectivités locales, réalisé par le Pôle public de Randstad et publié en septembre, "près de deux collectivités locales sur trois (62 %) envisagent une stabilisation des effectifs en 2013". Et "cette proportion, en hausse constante depuis trois ans, semble signer la fin d’une décennie de croissance soutenue du recrutement dans la FPT. Et ce, malgré un recours important aux emplois d’avenir : 63 % des collectivités comptent en effet recruter des jeunes selon cette modalité en 2013".

L’étude rappelle qu’entre 1998 et 2008, les effectifs de la FPT avaient fortement augmenté : + 50 % dans les communes, + 200 % dans les communautés de communes, justifié par la mise en place de l’intercommunalité et les multiples transferts de compétences. L’année 2010 a marqué le début de la stabilisation.

Le baromètre met en avant les difficultés que rencontre plus d’une collectivité sur deux (58 %) pour recruter certains métiers. En cause, pour 21 % des sondées, "la faiblesse du niveau de rémunération", et pour 18 %, "le manque de candidatures pour certains postes". Ainsi, le top 5 des métiers en tension dans les collectivités locales regroupe les agents techniques, les puéricultrices, les agents administratifs, les éducateurs et les métiers de la finance.
Il faut enfin noter que, pour près d’un quart des collectivités interrogées, le travail temporaire est envisagé comme outil de gestion des ressources humaines.

Pour en savoir plus :
Randstad – Baromètre Ressources Humaines des collectivités locales 2013


© Uni-éditions – MIG – Janvier 2014.