Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un professionnel  Trouver une agence

L’éclairage, un levier pour réduire la facture énergétique des points de vente

13/03/2023 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

Thématiques de l'article hashtagInnovation

tout un mag pour vous

L’éclairage, un levier pour réduire la facture énergétique des points de vente

L’éclairage représente une part significative de la facture énergétique des magasins : 25% en moyenne selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Dans certaines activités, comme la pharmacie, l’habillement, l’alimentation, cette proportion peut atteindre 60%.

Avec la hausse des coûts de l’énergie, l’éclairage des magasins coûte de plus en plus cher aux commerçants. En particulier lorsque le point de vente est équipé de matériels d’ancienne génération : spots halogènes, tubes fluorescents, etc.

Sur ce poste de dépense, on peut pourtant réduire sensiblement sa consommation, donc sa facture. Comment ? En s’équipant de matériels récents, performants et moins gourmands. La consommation d’électricité peut alors être divisée par deux, voire davantage, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). C’est une bonne façon de réaliser des économies et, par la même occasion, de réduire son empreinte carbone. C’est aussi un plus pour l’ambiance du point de vente.

DES ÉCLAIRAGES ÉCONOMES ET PERFORMANTS

Depuis l’époque des ampoules à filament, les technologies d’éclairage ont fait d’énormes progrès. Aiguillonnés par une réglementation de plus en plus exigeante, les fabricants rivalisent de prouesses technologiques pour réduire la consommation des éclairages. Les matériels gagnent en qualité et consomment beaucoup moins d’électricité.

Suite à l’interdiction des lampes les plus énergivores, deux types d’éclairages trustent le marché : les LED et les lampes fluo compactes. Les premières se caractérisent par une consommation très faible, une durée de vie importante, mais elles coûtent encore cher. Les lampes fluo compactes sont un peu plus gourmandes en énergie mais ont l’avantage d’être plus économiques à l’achat.

L’une de ces deux technologies est-elle meilleure que l’autre ? Non, chacune a ses atouts. Tout dépend des besoins d’éclairage, de l’ambiance lumineuse souhaitée et bien sûr du budget dont on dispose pour renouveler ses équipements. À cet égard, il convient de garder à l’esprit que le besoin d’éclairage n’est pas le même pour tous les commerces. Si un éclairage puissant s’impose dans une pharmacie, ce n’est pas le cas dans une cave à vin ou un pressing.

UNE AFFAIRE DE SPÉCIALISTE

Quand on envisage de renouveler l’éclairage de son magasin, il est conseillé de s’adresser à un installateur spécialisé dans ce domaine, voire un cabinet d’architecture d’intérieur. Au-delà de sa fonction première, l'éclairage d’un magasin doit être agencé pour créer une ambiance et mettre en scène l’offre de produits. Cela exige une expertise particulière.

Enfin, s’il est bien vu de renouveler son éclairage pour alléger sa facture d’énergie, il est tout aussi important d’adopter les bons gestes. Penser à éteindre les lumières inutiles, gérer l’éclairage en fonction des conditions de lumière ambiante (saison, heure de la journée, niveau d’ensoleillement, etc.) peut aussi grandement contribuer à réduire sa consommation.

BON À SAVOIR

 25%, c’est ce que pèse le poste éclairage dans la facture énergétique d’un magasin (source : Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie - Ademe). 

© Thibault Bertrand – Uni-médias – Mars 2023
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche navigation lien #Innovation #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS