Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un professionnel 
Nous contacter

Le bonus-malus écologique automobile se resserre

17/02/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Financement #Décryptage

tout un mag pour vous

Le bonus-malus écologique automobile se resserre

Le bonus-malus écologique évolue en 2020. Il devient plus sévère. Voici les changements à prendre en compte pour alléger la facture d’achat de votre véhicule.

Vous avez le projet d’acheter un véhicule pour les besoins de votre activité professionnelle ? Avant de jeter votre dévolu sur tel ou tel modèle, étudiez bien les nouvelles modalités du bonus-malus écologique, entré en vigueur en début d’année. Selon que vous optez pour un véhicule propre ou au contraire polluant, la facture pourra fortement varier. 

JUSQU’À 6 000€ DE BONUS ÉCOLOGIQUE

Cette année comme l’an passé, le bonus écologique est réservé aux véhicules émettant moins de 20 grammes de CO2/km, autrement dit aux véhicules électriques ou fonctionnant à l’hydrogène. Pas question d’espérer en profiter, même pour un véhicule essence peu polluant.

Le bonus vaut pour l’achat d’un véhicule neuf ou acquis en location sur un contrat d’au moins 2 ans. Son montant est fonction du prix d’achat du véhicule. Pour un modèle d’une valeur inférieure à 45 000€, il se monte à 27% du coût d'acquisition TTC du véhicule, avec un plafond de 6 000€. Pour un véhicule compris entre 45 000€ et 60 000€, le bonus est forfaitaire : 3 000€ dans tous les cas. Au-delà de 60 000€, le véhicule n’est plus éligible au bonus, sauf s’il s’agit d’un véhicule utilitaire électrique ou d’un véhicule fonctionnant à l’hydrogène, auquel cas son montant est de 3 000€.

Attention : si le véhicule est acheté au nom d’une société (personne morale), le bonus est plafonné à 3 000€, même si sa valeur d’achat est inférieure à 45 000€.

Point à savoir : le bonus écologique va baisser à 5 000€ l’an prochain, puis 4 000€ en 2022, a indiqué le gouvernement. Il peut donc être opportun de ne pas attendre trop longtemps pour en profiter.

UN MALUS RENFORCÉ

Le malus prend un nouveau tour de vis cette année. Il s’applique désormais aux véhicules émettant à partir de 110g de CO2/km, contre 117g l’an dernier. En outre, son montant est revu à la hausse. Le malus plancher passe à 50€ au lieu de 35€. Quant au malus plafond, il bondit à 20 000€ contre 10 500€ l’an dernier. En prime, ce montant plafond s’applique désormais aux véhicules émettant 184g de CO2/km ou plus, contre 191g l’an dernier. Globalement, entre le seuil plancher et le seuil plafond du malus, le montant de la facture est multiplié par 2 à 3 cette année, à taux d’émission de CO2 équivalent. De quoi réfléchir à deux fois avant d’opter pour l’achat d’un SUV non électrique.

À noter qu’un nouveau barème, conforme aux normes européennes (WLTP) entrera en vigueur d’ici le 1er juillet 2020, en lieu et place du barème actuel. Il n’aura pas d’incidence sur les montants du malus, mais permettra de mieux prendre en compte les émissions réelles des véhicules.

 

© Thibault Bertrand – Uni-Médias - Février 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.