Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes un professionnel 
Nous contacter

Nouvel entrepreneur : pourquoi rejoindre une coopérative d’activités et d’emplois ?

29/04/2019 - 2 min de lecture

#Locaux et matériel #Dirigeant #Décryptage

TOUT UN MAG POUR VOUS

Nouvel entrepreneur : pourquoi rejoindre une coopérative d’activités et d’emplois ?

Vous avez un projet de création d’entreprise ? Les coopératives d’activité et d’emploi vous offrent la possibilité de le tester et de le développer au sein d’un collectif d’entrepreneurs.

Créateur(rice) d’entreprise, vous vous sentez isolé(e) ? Vous souhaitez être accompagné(e) pour lancer votre activité ? Les formalités administratives vous rebutent ? Voilà déjà au moins trois raisons de rejoindre une coopérative d’activités et d’emplois (CAE).

La loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire définit le cadre général de fonctionnement des CAE. Cette forme d’entrepreneuriat collectif vous offre une solution plus sûre pour lancer votre activité. Rejoindre une CAE vous fait bénéficier d’un statut d’entrepreneur salarié en contrat à durée indéterminé et d’une protection sociale, ainsi que d’un cadre juridique existant.

UN STATUT DE SALARIÉ

Le statut de salarié offre de nombreux avantages : Sécurité sociale, cotisations retraite, assurance chômage. Votre rémunération est directement basée sur le chiffre d’affaires réalisé. Pas d’inquiétude : vous restez propriétaire de votre marque, de votre clientèle et maître de votre activité.

Autre avantage : la gestion administrative, fiscale et comptable est mutualisée, comme la facturation, le reversement de la TVA, le calcul de votre rémunération ou le règlement des cotisations sociales. Vous pouvez ainsi rester concentré sur votre activité.
En contrepartie de ces prestations, vous participez financièrement aux frais de structures et aux charges communes, au prorata de votre chiffre d’affaires.


DES PLATEFORMES D’ÉCHANGES

Véritables plateformes d’échanges, les CAE permettent aux entrepreneurs regroupés au sein d’une même structure de fertiliser leurs expertises. Elles vous accompagnent via des formations et des ateliers, par exemple.

Aujourd’hui, il existe deux organismes représentatifs des CAE : l’association Coopérer pour entreprendre et Copéa. À eux deux, ils fédèrent une centaine de coopératives et près de 10 000 entrepreneurs.
Certaines CAE sont généralistes, d’autres spécialisées par secteur d’activité : bâtiment, services à la personne, activités artistiques. Chacune étant indépendante et définissant ses propres règles de fonctionnement, vous avez intérêt à comparer leur offre de services et leur fonctionnement.


CONTACTS

Coopérer pour entreprendre
37 rue Bouret 75019 Paris
info@cooperer.coop
www.cooperer.coop
Copéa
10 rue Archinard 26400 Crest
contact@copea.fr
www.copea.fr

 

©  Uni-médias - janvier 2017 - Mis à jour avril 2019 

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS