Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un professionnel 
Nous contacter

Malgré la crise sanitaire, les créations d’entreprises progressent

16/10/2020 - 2 min de lecture

#Innovation #Décryptage

tout un mag pour vous

Malgré la crise sanitaire, les créations d’entreprises progressent

Après un recul marqué au printemps, du fait de la crise sanitaire, les créations d’entreprises sont fortement reparties à la hausse cet été. Certains secteurs sont plus concernés que d’autres.

Si la crise du Covid a conduit un certain nombre de créateurs à reporter leur projet de création d’entreprises, nombreux sont ceux qui se sont ravisés depuis et ont franchi le pas. C’est ce qu’indiquent les derniers bons chiffres de la création d'entreprise, publiés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), mi-septembre.

Durant l’été, sur les mois de juin/juillet/août, le nombre d’entreprises créées a enregistré un bond de 19% par rapport à la même période de l’année précédente. Si l’on se projette sur les 12 derniers mois, là aussi les créations d’entreprises sont en hausse, dans une moindre mesure certes (+ 3,6%), mais la tendance reste positive, alors que la crise du Covid a fortement impacté les velléités des porteurs de projets au premier semestre. Cette progression est d’autant plus satisfaisante que l’année 2019 avait été un crû record pour les créations, avec 125 000 immatriculations supplémentaires par rapport à 2018.

LE SUCCÈS DE L’ENTREPRISE INDIVIDUELLE NE SE DÉMENT PAS

Sans surprise, ce sont les créations d’entreprises individuelles qui tirent la tendance. En moyenne, près de 3 porteurs de projets sur 4 optent pour ce statut. Sur les douze derniers mois, leur part augmente légèrement pour s’établir à 74,1% des créateurs.

Autre constat : certains secteurs ont le vent en poupe. C’est le cas du transport. Avec 11 800 créations supplémentaires par rapport à la même période de l’année précédente, c’est l’activité qui contribue le plus à la récente hausse des créations. Une performance « qui reflète le développement des services de livraison à domicile » relève l’Insee. Les services aux ménages enregistrent eux aussi une belle progression depuis l’arrêt du confinement. Tout comme les activités immobilières, soutenues par l’envie des citadins de se mettre au vert, à la suite du confinement.

UN RATTRAPAGE ENCOURAGEANT

Au bout du compte, ces bons chiffres font plus que compenser le trou d’air enregistré lors de la période du confinement. Sur les mois de mars/avril/mai, les créations d’entreprises avaient chuté de plus de 30% par rapport à la même période de l’année précédente. En avril dernier, le nombre de créations était même repassé sous la barre des 35 000 immatriculations, un niveau qui n’avait plus été atteint depuis la crise de 2008.

Le creux de la vague semble désormais passé. Cet été, les créations d’entreprises sont repassées au-dessus de la barre des 80 000 immatriculations par mois. Un excellent chiffre, compte tenu d'un contexte économique et sanitaire toujours teinté d’incertitude.
 

© Thibault Bertrand – Uni-Médias - Octobre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.