Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un professionnel  Trouver une agence

Petits commerces : comment appliquer le protocole sanitaire

11/12/2020 - 2 min de lecture

#Dirigeant #Sécurité #Décryptage

tout un mag pour vous

Petits commerces : comment appliquer le protocole sanitaire

Depuis le 28 novembre, les commerces sont autorisés à ouvrir, sous condition de respecter un protocole sanitaire renforcé. Détails des règles à mettre en place.

Faire en sorte que l’épidémie ne flambe à nouveau, quitte à instaurer un cadre plus contraignant que celui mis en place lors du premier déconfinement, tel est le choix qui a été fait par les pouvoirs publics pour autoriser la réouverture des commerces fin novembre.

En vertu du nouveau protocole sanitaire en place, la jauge d’accueil de la clientèle est désormais de 8m2 par client, contre 4m2 auparavant. Pour autant, la capacité d’accueil du magasin n’est pas réduite de moitié. En effet, c’est la totalité de la surface de vente qui fait foi maintenant pour calculer la capacité d’accueil du point de vente. Plus besoin par conséquent de déduire la place des rayonnages, présentoirs et autres meubles, comme lors du premier déconfinement.

À noter que cette nouvelle jauge d’une personne pour 8m2 est assortie d’une tolérance pour les membres d’une même famille ou celles nécessitant un accompagnement (personne âgée ou handicapée). Attention : au-delà de 400m2 de surface de vente, un salarié doit être présent à l’entrée pour assurer le comptage des clients.

UNE OBLIGATION D’INFORMATION RENFORCÉE

Plusieurs informations doivent être affichées à l’entrée du point de vente. D’abord, la capacité d’accueil du magasin (la fameuse jauge), qui doit être apposée de manière visible depuis l’extérieur. Ensuite un rappel des consignes sanitaires (distanciation, port du masque), des conditions d’accès au point de vente, des heures d’ouverture et de fermeture, ainsi que des horaires d’affluence. Un affichage doit également inciter les clients à utiliser l’application « Tous AntiCovid », à recourir au paiement électronique lorsque cela est possible et à se servir de leurs propres sacs pour éviter la manipulation des emballages. Lorsque le magasin propose un service de drive ou de click and collect, l’affichage des modalités de précommande et de retrait de la marchandise est également requis.

LES MESURES PHYSIQUES À L’INTÉRIEUR DU POINT DE VENTE

Elles ne changent guère par rapport à ce qui était déjà en place. Afin de garantir l’hygiène des mains, un flacon de gel hydro-alcoolique doit être mis à la disposition de la clientèle à l’entrée. Son utilisation est obligatoire. Si la configuration des lieux l’autorise, un sens de circulation unique doit être matérialisé, avec une entrée distincte de la sortie. Un marquage au sol, à proximité des caisses, doit indiquer l’espace à respecter entre chaque client. Enfin, un dispositif de protection doit séparer physiquement le client de la personne tenant la caisse (écran en plexiglas).

Les règles liées au nettoyage et à la désinfection régulière des surfaces de contact (poignées de portes, rambardes, écrans tactiles…), ainsi qu’à la ventilation des locaux continuent de s’appliquer. Tout comme les préconisations spécifiques à certains métiers, diffusées par le ministère du Travail.
 

© Thibault Bertrand – Uni-Médias - Décembre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS