Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un professionnel 
Nous contacter

Plan de relance : des opportunités à saisir pour les artisans du bâtiment

11/01/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

Plan de relance : des opportunités à saisir pour les artisans du bâtiment

Le plan de relance, lancé en septembre, mobilise 4 milliards d’euros pour moderniser le parc immobilier de l’État et des collectivités locales. Une partie de cette enveloppe est dévolue aux petites entreprises.

Après les secteurs du commerce, du tourisme, de l’hôtellerie/restauration, l’État vient en aide au secteur du bâtiment. Dans le cadre du plan de relance, il met sur la table une enveloppe de 4 milliards d’euros pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments publics. Ces fonds vont alimenter un vaste programme de rénovation du parc immobilier de l’État et des collectivités locales. L’objectif est de soutenir l’activité du secteur du bâtiment tout en se rapprochant de l’ambitieux objectif de 60% d’économie d’énergie du bâti en 2050 par rapport à 2010.

4 200 PROJETS DÉJÀ VALIDÉS

Ce plan d’investissement concerne un large éventail de bâtiments : immeubles de bureaux (ministères, préfectures), bâtiments recevant du public (commissariats), bâtiments d’enseignement et de recherche (universités, grandes écoles, laboratoires), logements (résidences étudiantes), etc.

L’accent est notamment mis sur le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche qui constitue le deuxième parc immobilier de l’État et se prête bien à ces travaux de rénovation énergétique. En effet, une bonne partie de ces bâtiments classés ou datant des années 60 à 80, présentent des signes d’obsolescence.

Afin de préserver l’équilibre géographique, l’État a pris soin de répartir ces investissements sur l’ensemble des régions métropolitaines et des territoires ultra-marins. L’objectif est d’engager ces opérations de rénovation énergétique rapidement. Pour l’heure, les choses avancent bien. Trois mois après le lancement du plan de relance, 4 214 projets de rénovation énergétique, sur près de 6 700 dossiers de candidatures, ont été validés par les pouvoirs publics. Deux critères prioritaires ont présidé à la sélection de ces projets : leur potentiel de gain de performance énergétique d’une part, leur capacité d’exécution rapide d’autre part, un point qui compte pour favoriser le rebond du secteur du bâtiment. Le calendrier est fixé : tous les marchés devront être notifiés aux candidats d’ici fin 2021 et les projets livrés d’ici fin 2023.

440 MILLIONS D’EUROS POUR L’ARTISANAT DU BATÎMENT

Bonne nouvelle : afin de ne pas léser les artisans du bâtiment au profit des grands groupes de BTP, ce plan de rénovation énergétique réserve une place non négligeable aux petits chantiers. Sur les 4 214 projets déjà sélectionnés, environ 2 800 portent sur un budget de moins de 100 000€ et 925 sont compris entre 100 000 et 1 million d’euros. Le tout pour un montant total de 440 millions d’euros qui viendra alimenter le carnet de commandes des artisans et des petites entreprises du bâtiment. Un grand nombre de marchés pourra d’ailleurs être conclu de gré à gré, grâce aux mesures de simplification de la loi du 7 décembre 2020 pour l’accélération et la simplification de l’action publique (loi Asap), qui relève temporairement le seuil de la commande publique à 100 000€, contre 40 000€ précédemment.

© Thibault Bertrand – Uni-Médias - Janvier 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS