Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un professionnel  Trouver une agence

Travailleurs indépendants : comment faire jouer ses droits à la formation ?

07/04/2022 - 2 min de lecture

Thématiques de l'article #Décryptage

tout un mag pour vous

Travailleurs indépendants : comment faire jouer ses droits à la formation ?

Les travailleurs non salariés cotisent aux fonds de la formation professionnelle. À ce titre, ils peuvent bénéficier d’une prise en charge de leurs dépenses de formation. Ce qu’il faut savoir pour en bénéficier.

Faute de temps ou par méconnaissance, les travailleurs non salariés utilisent peu leurs droits à la formation. Pourtant, les dispositifs auxquels ils ont accès sont avantageux puisqu’ils peuvent, dans certains cas, financer l’intégralité d’une formation.

Pour les activer, deux options sont possibles. La première consiste à utiliser son compte personnel de formation (CPF). Chaque année, ce compte nominatif génère un crédit formation qui peut être mis à profit pour se former. Il suffit de puiser dedans. La deuxième option est de solliciter le fonds de formation de sa branche professionnelle pour obtenir une prise en charge financière. L’accord du financement est alors soumis à examen.

UTILISER LE CPF

Le compte personnel de formation est un dispositif qui permet aux indépendants de capitaliser 500 € par an de droits à la formation (sur la base d’une activité à plein temps). Cette somme est cumulable jusqu’à hauteur de 5 000€ et peut être utilisée, à l’initiative du titulaire du compte, pour financer une formation parmi celles qui sont référencées sur le site moncompteformation.gouv.fr.

Mis en place en 2018, ce compte est nominatif et suit son bénéficiaire durant toute sa carrière. Pour activer le sien, il faut créer son compte personnel sur la plateforme publique. On peut alors accéder à l’offre de formation et utiliser son crédit disponible pour financer une formation en lien ou non avec son métier.

SOLLICITER SON FONDS DE FORMATION

Autre piste pour financer une formation : celle des fonds de formation. Plusieurs fonds existent : le Fifpl (Fonds interprofessionnel de formation des professionnels libéraux) pour les professions libérales, le Fafcea (Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale) pour les artisans, l'Agefice (Association de gestion du financement de la formation des chefs d'entreprise) pour les commerçants, etc. À la différence du CPF qui permet de financer des formations sans lien avec son métier, ces fonds ciblent des formations en rapport direct avec la branche d’activité concernée.

Leur participation financière est variable : jusqu’à 750€ par an pour le Fifpl, 2350€ pour le Fafcea, 3 500€ pour l’Agefice. Pour bénéficier de cette prise en charge, il faut prendre contact avec son fonds de formation et déposer un dossier de demande de financement avant le début de la formation (la plupart du temps au moins un moins avant).

Dernière chose à savoir : si le financement alloué ne suffit pas à couvrir l’intégralité du prix de la formation, il est possible de récupérer une partie du reste à charge via un dispositif de crédit d’impôt. Ce crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d'entreprise est aussi valable dans le cas d’une formation financée via le CPF.

BON À SAVOIR

500€, c’est le montant qui est crédité chaque année sur le compte personnel de formation des travailleurs indépendants, pour une activité à plein temps. 

© Thibault Bertrand – Uni-médias - Avril 2022
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Décryptage #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS