Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes un professionnel 
Nous contacter

Véhicule pro : le boom de l’électrique en question

08/08/2019 - 2 min de lecture

#Innovation #Décryptage

tout un mag pour vous

Véhicule pro : le boom de l’électrique en question

Longtemps freinées par une autonomie plus faible et un prix d’achat plus élevé, les ventes de véhicules électriques accélèrent sur le marché des professionnels, notamment grâce aux progrès réalisés par les nouveaux modèles, aux nombreuses aides de l’Etat et aux avantages fiscaux. Sur le 1er trimestre 2019, près de 5 000 véhicules d’entreprises électriques ont été mis en circulation, soit plus de 36% des ventes* sur le marché professionnel.

ÉLECTRIQUE RIME AVEC ÉCOLOGIQUE, VRAIMENT ?

A priori oui, naturellement. Mais n’oublions pas l’impact environnemental des matériaux servant à fabriquer une batterie et à l’électricité qui ne provient que partiellement d’énergie renouvelable. Cela étant dit, les voitures électriques n’émettent pas de CO2 en roulant et l’électromobilité représente malgré tout une solution parfaite pour toutes les entreprises qui cherchent à réduire leur empreinte carbone. Ces véhicules « propres » préservent l’environnement et présentent aussi l’avantage de pouvoir rouler en ville même en cas de pics de pollution : un atout considérable pour les professionnels qui ne peuvent pas se permettre de suspendre leur activité.

BON À SAVOIR

La feuille de route fixée par l’Union Européenne au sujet de l’électromobilité vise une réduction de 45% des émissions de CO2 des véhicules de moins de 3,5 tonnes d’ici 2030… Avec un objectif intermédiaire de 25% de réduction d’ici 2025.

EST-CE ÉCONOMIQUE AU BOUT DU COMPTE ?

Globalement oui, en tout cas en ce moment avec l’effet d’aubaine des nombreuses incitations. Pour encourager le développement de l’électrique dans les flottes d’entreprises, le gouvernement propose en effet plusieurs mesures permettant notamment de compenser un prix à l’achat plus élevé que pour les véhicules classiques.

D’un côté, on trouve les déductions immédiates, comme le bonus écologique : (jusqu’à 6 000€ déduits pour un véhicule neuf) et la prime à la conversion (jusqu’à 2 500€ pour le remplacement d’un véhicule polluant). Et comme le cumul est possible, cela peut représenter jusqu’à 8 500€ d’économie.

De l’autre, il y a la mise en place d’une fiscalité avantageuse avec l’exonération de la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS), la récupération à 100% de la TVA sur l’électricité, l’augmentation jusqu’à 30 000€ du plafond d’amortissement déductible de sa base imposable.**

Par ailleurs, des dispositifs de soutien existent aussi au niveau régional : aide à l’achat, exonération totale ou partielle de la taxe sur la carte grise des véhicules électriques… N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre région.

Les voitures électriques sont également plus économiques à l’usage, pour la consommation comme pour l’entretien : énergie moins chère, pas de vidange, pas de courroie de distribution, pas de bougies ni de filtre à changer… Des coûts réduits, même si des frais de location de batterie sont à prévoir sur la plupart des modèles.

BON À SAVOIR

Sur un véhicule électrique, les réparations sont moins nombreuses mais peuvent s’avérer plus complexes. Mieux vaut alors vérifier que votre assureur possède un réseau de garagistes maîtrisant les spécificités de l’électrique.

L’assurance Véhicule professionnel du Crédit Agricole couvre les batteries, même si elles font l’objet d’une location auprès du constructeur, ainsi que le câble de chargement en cas de dommage, d’incendie ou s’il est volé avec votre véhicule.

QUELLE ASSURANCE POUR UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE ?

Il n’existe pas encore de contrats spécifiques pour l’électrique, le choix reste donc le même que pour l’essence ou le diesel : au tiers ou tous risques.
Et comme le prix d’achat des véhicules électriques reste plus élevé, il est conseillé de privilégier la deuxième solution pour être intégralement couvert. D’autant plus que les assureurs proposent souvent des conditions préférentielles pour récompenser les démarches écoresponsables, avec des primes moins élevées et des bonus écoresponsables.

BON À SAVOIR

Par exemple, au Crédit Agricole, chaque assurance Véhicule Professionnel souscrite pour un véhicule écologique est accompagné d’une « Offre Verte » : un cadeau de franchise pour le 1er sinistre, qui peut être renouvelé tous les 3 ans selon le niveau de garantie.

QUELLES GARANTIES AJOUTER POUR UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE ?

Avec certains contrats, vous pouvez souscrire des options plus particulièrement adaptées aux exigences des véhicules électriques :

  • Assistance panne électrique 0 km
  • Assistance remorquage jusqu’à une station de recharge

Et si vous possédez un modèle électrique avec location de batterie, pensez à vérifier votre contrat de location pour savoir si une assurance batterie est incluse.
Une garantie multirisque professionnelle peut également s’avérer précieuse en cas de sinistre causé par la recharge de la batterie (sur le système électrique de votre local par exemple).

BON À SAVOIR

La garantie Panne+ du Crédit Agricole, couvre le diagnostic et les réparations en cas de panne électronique, mécanique et électrique d’origine aléatoire (hors batteries).

La garantie Assistance+ du Crédit Agricole intègre l’assistance 0 km ainsi que le prêt d’un véhicule de location jusqu’à 12 jours en cas de panne et jusqu’à 30 jours en cas de vol.

Alors faut-il prendre dès aujourd’hui le virage de l’électrique ? À l’heure de la lutte contre le réchauffement climatique et de la réduction des émissions polluantes, les véhicules électriques se révèlent bien en phase avec les démarches écoresponsables des entreprises et des professionnels. Mais attention, il n’y a aujourd’hui en France qu’une borne électrique pour 6 véhicules ce qui peut être anxiogène au quotidien pour son activité professionnelle. Même si l’objectif de 100 000 bornes installées est fixé par l’Etat pour 2020, cela représente une contrainte à considérer avant d’abandonner définitivement la pompe à essence.

* Selon l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise
* Selon l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique)
** avantages en vigueur en 2019

 

© Indiana- Août 2019

Article à caractère informatif et publicitaire. Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
Les garanties du contrat Véhicule Professionnel sont assurées par Pacifica, entreprise régie par le code des assurances (mentions légales complètes accessibles en cliquant ici ).