Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / ACTIVITE

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Les propositions du Centre d’analyse stratégique pour développer le bénévolat

18 fév
ACTIVITE

Février 2012

L’Année européenne du bénévolat et du volontariat a été l’occasion d’une réflexion sur la stratégie à mettre en œuvre au niveau de l’État pour favoriser l’engagement bénévole. Sous l’autorité du Premier ministre, le Centre d’analyse stratégique (CAS) a élaboré une série de propositions pour aider au développement du bénévolat auprès de différents publics, afin d’en diversifier les profils et de favoriser l’intégration sociale par le biais du monde associatif.

L’Union européenne a déclaré 2011 Année du bénévolat et du volontariat, avec entre autres objectifs de favoriser l’engagement citoyen et de faire du volontariat un mode alternatif d’intégration professionnelle des jeunes.
Le Centre d’analyse stratégique, rattaché aux services du Premier ministre, a pour mission d’éclairer le gouvernement sur les orientations stratégiques en matière économique, sociale, environnementale ou technologique. Il lui a été demandé de dégager des axes pour mettre en œuvre une politique destinée à “développer, accompagner et valoriser le bénévolat”. Ses propositions ont fait l’objet d’une publication en septembre dernier.

Les constats

Un tiers des adultes participe en France, à (au moins) une activité bénévole. L’engagement est particulièrement important de la part des professions intellectuelles, des quadragénaires et quinquagénaires. Il répond à des motivations très diverses : recherche d’utilité sociale pour les uns, élaboration d’une stratégie de carrière ou constitution d’un réseau relationnel pour les autres.
Par ailleurs, le monde associatif se renouvelle et se transforme : la forte augmentation du nombre d’associations depuis le début de la décennie correspond à l’émergence de structures de plus en plus ciblées (en termes d’activité ou de public).
Dans ce contexte, les conditions d’exercice du bénévolat se transforment en fonction des contraintes du monde du travail et de la société : engagement plus « volatil » des bénévoles, nouvelles formes de mécénat et de bénévolat de compétences, développement du volontariat...

Cinq axes d’action

Le CAS a défini deux objectifs majeurs pour structurer le développement du bénévolat : diversifier les profils des bénévoles (retraités, chômeurs, jeunes) et faire reconnaître par le monde du travail les compétences acquises dans une activité bénévole. Pour cela, il propose :
- des actions de sensibilisation et d’encouragement des seniors au moment de leur liquidation des droits à la retraite et des jeunes,
- la valorisation au niveau européen des acquis de l’expérience bénévole dans les formations supérieures,
- la promotion des activités bénévoles dans le projet personnalisé d’accès à l’emploi de Pôle Emploi et la sensibilisation des employeurs aux compétences acquises dans une activité bénévole, pour favoriser l’insertion professionnelle des demandeurs d’emploi,
- l’accompagnement des associations dans la clarification des rôles respectifs des bénévoles et des salariés,
- la valorisation du mécénat de compétences, tant auprès des employeurs et de leurs salariés que des associations.

Consulter la note d’analyse n° 241 du 28/09/2011 : www.strategie.gouv.fr


© Christine Payelle – Uni-éditions – janvier 2012