Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / ACTIVITE

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Un Français sur deux continue de faire confiance aux associations

19 déc
Un Français sur deux continue de faire confiance aux associations
ACTIVITE

Décembre 2016

La confiance des Français dans le secteur associatif d’intérêt général se maintient. C’est ce que montre le neuvième baromètre de la confiance réalisé à la fin de l’été 2016.

Un Français sur deux (56 %) fait confiance aux associations et aux fondations faisant appel aux dons, révèle le baromètre 2016 de la confiance publié cet automne par le Comité de la charte. Un pourcentage qui reste stable par rapport à l’année dernière. Chez les donateurs réguliers (qui donnent au moins une fois par an), le taux de confiance s’élève même à 69 %.

Les secteurs à fort taux de confiance

Les Français font davantage confiance aux associations et fondations faisant appel aux dons qu’aux pouvoirs publics pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion, pour soutenir des projets dans les pays en développement, pour agir pour la protection de l’environnement, pour aider et accompagner les réfugiés et demandeurs d’asile, pour venir en aide aux personnes malades ou handicapées, pour aider les victimes de conflits dans le monde et pour apporter une aide d’urgence aux populations victimes de catastrophes naturelles ou d’épidémies. Ils font également plus confiance au monde associatif qu’aux pouvoirs publics pour agir pour la défense des droits de l’Homme, pour faire avancer la recherche médicale et lutter contre les maladies et pour agir pour la protection de l’enfance.

Cette défiance à l’égard des pouvoirs publics pour conduire des actions d’intérêt général, déjà forte en 2015, s’est particulièrement accrue entre 2015 et 2016. Seules exceptions : les personnes interrogées continuent de faire davantage confiance aux pouvoirs publics qu’aux associations et fondations pour promouvoir la culture, la rendre accessible à tous et pour soutenir la réussite scolaire, lutter contre l’échec scolaire.

Des donateurs légèrement moins nombreux

Malgré la confiance dans le secteur associatif, entre 2015 et 2016, le pourcentage total de donateurs a légèrement baissé, passant de 60 à 55 %. La baisse est particulièrement notable pour les donateurs occasionnels (qui donnent tous les deux, trois ans, voire moins souvent). Ils étaient 18 % en 2015 et ne sont plus que 11 % en 2016. Les donateurs réguliers (qui donnent au moins une fois par an) quant à eux ont légèrement augmenté, ils sont passés de 42 à 44 %. Mais la proportion de donateurs très réguliers (qui donnent plusieurs fois par an) a diminué, de 21 % en 2015 à 19 % aujourd’hui.


© Anne Le Mouëllic – Uni-éditions – décembre 2016