Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une association 
Nous contacter

Baisse des dons en 2018

17/05/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Finances

#Don

tout un mag pour vous

Baisse des dons en 2018

En 2018, les dons aux associations et fondations d’intérêt général ont enregistré une baisse inédite depuis une dizaine d’années. C’est ce qui ressort du dernier baromètre publié par France générosités.

Entre 2017 et 2018, le montant des dons reçus par les associations et fondations françaises a baissé en moyenne de 4,2%. C’est ce que révèle le dernier baromètre du syndicat professionnel France générosités qui porte sur 22 organisations, dont les résultats viennent d’être rendus publics.

UN RECUL DÛ AUX R ÉFORMES FISCALES

Cette baisse significative intervient après une progression constante des dons entre 2013 et 2017 de 9%. L’année dernière, la baisse des dons a été plus forte au premier semestre où elle a reculé de 6,5%. Au second semestre 2018, elle a été moins forte, avec une régression de 2,6%.
Pour France générosités, ce sont principalement les modifications des politiques fiscales qui ont causé cette chute des dons. Hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) pour les retraités, transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI) et enfin arrivée du prélèvement à la source… «L’année 2018 a bousculé notre écosystème fiscal, très stable depuis plusieurs années», souligne-t-on chez France générosités.

DES DONATEURS N ÉANMOINS FIDÈLES

Pour le syndicat professionnel, il faut tout de même «saluer la fidélité et la générosité des donateurs français dans ce contexte 2018.» En effet, même si le montant global des dons a baissé, le nombre de dons reçus s’est maintenu. En effet, 94% des dons reçus proviennent de donateurs fidèles. Certains confrontés à des difficultés financières ont donné moins que les années précédentes mais ont tout de même donné. Les donateurs se sont d’ailleurs mobilisés particulièrement au dernier trimestre puisque 41% des dons versés en 2018 l’ont été durant les mois d’octobre, de novembre et de décembre. Ce qui a permis de rattraper en partie un premier semestre particulièrement difficile.

 

© Anne Le Mouëllic – Uni-Médias – mai 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.