Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes une association 
Nous contacter

Le mécénat d’entreprise continue de se développer en France

06/01/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Finances

#Décryptage

TOUT UN MAG POUR VOUS

Le mécénat d’entreprise continue de se développer en France

Ces dernières années, la pratique du mécénat d’entreprise n’a cessé de progresser tant en valeur qu’en nombre d’entreprises. C’est ce que montrent les chiffres du baromètre Admical du mécénat d’entreprise en France.

Entre 2010 et 2016, le nombre d’entreprises ayant déduits des dons de l’impôt sur les sociétés au titre du mécénat a été multiplié par 2,5, passant de 28 000 à 73 500. C’est ce que nous apprend le Baromètre Admical du mécénat d’entreprise en France, publié en octobre dernier. Parallèlement, le montant des dons déclarés par les entreprises est passé de 945 millions d’euros en 2010 à 1,7 milliard en 2016.

UNE PROGRESSION PORTÉE PAR LES ENTREPRISES DE TOUTES TAILLES

Cette hausse significative concerne tous les types d’entreprises : de la micro-entreprise à la grande entreprise en passant par les PME (petite ou moyenne entreprise) et les ETI (entreprise de taille intermédiaire). L’engagement des TPE (très petites entreprises) et des PME s’est accentué ces dernières années. En termes de dons déclarés, les ETI et les grandes entreprises restent les plus contributrices.

Cinq secteurs d’activités concentrent des entreprises particulièrement dynamiques. En tête, on trouve le secteur du commerce (28 %), suivi de celui des activités spécialisées, scientifiques et techniques (14 %) et de celui de la construction (13 %). Viennent ensuite l’industrie manufacturière (11 %) et l’hébergement et la restauration (8 %).
Les régions où le nombre d’entreprises implantées est le plus dense sont comme l’on peut s’y attendre, les régions où l’on retrouve le plus grand nombre de mécènes. Ainsi, l’Île-de-France et la région Rhône-Alpes réunissent à elles seules 42 % des entreprises mécènes.

CONTRIBUER À L’INTÉRÊT GÉNÉRAL

La contribution à l’intérêt général reste la première motivation des entreprises mécènes. Elles sont également sensibles à l’ancrage territorial. Le social reste le domaine recevant le plus de fonds (28 % du budget global du mécénat). Viennent ensuite la culture et le patrimoine (25 %) et l’éducation (23 %). Le sport reste le domaine qui mobilise le plus d’entreprises (43 % des entreprises engagées). Mais en termes de budget, le poids de ce domaine est faible : il ne représente que 2 % dans le budget global du mécénat. Le domaine culturel connaît une forte progression, tant en part d’entreprises engagées qu’en terme de budget. Il représente 38 % des entreprises engagées. La solidarité internationale est le troisième domaine d’intervention privilégié par les entreprises mécènes (25 % des entreprises engagées). Pour autant, il ne concentre qu’une part minime du budget du mécénat (4 % du budget global du mécénat).

Quel que soit le domaine d’intervention, les mécènes privilégient les projets locaux ou régionaux (89 % des entreprises engagées). Les interventions au niveau national concernent 21 % des entreprises engagées, celles au niveau international 15 % des entreprises engagées.
Plus de 80 % des structures soutenues sont des structures privées (associations, fondations, fonds de dotation). Et, si le mécénat financier reste très largement majoritaire (84 % du budget global du mécénat), les mécènes n’hésitent plus à utiliser plusieurs formes de mécénat (mécénat en nature (3 %), mécénat de compétences (13 %) pour soutenir des projets et ce quelle que soit la taille de l’entreprise.

Dans les années à venir, le mécénat d’entreprise devrait continuer de progresser. En effet, selon le Baromètre 2018 d’Admical, 85 % des mécènes pensent stabiliser ou augmenter leur budget mécénat dans les 2 ans à venir.

 

© Anne Le Mouëllic - Uni-médias – Janvier 2019 

Article à caractère informatif et publicitaire.