Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / ACTIVITE

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Les relations entre associations et collectivités locales

20 mar
ACTIVITE

Mars 2013

D’après une étude récente, le partenariat entre les associations et les collectivités locales a tendance à se renforcer, même si les associations regrettent la baisse des subventions.

En novembre dernier, le Salon des maires et des collectivités territoriales a été l’occasion de présenter une étude sur l’état des relations entre les associations et les collectivités locales. Réalisée en octobre auprès de 278 responsables d’associations et 299 élus ou salariés de collectivités (essentiellement des municipalités) interrogés par Internet, elle fait apparaître une relative convergence d’appréciation entre les interlocuteurs.

Le point de vue des associations

Les associations interrogées sont représentatives de la diversité des structures qui composent le secteur : elles ont en moyenne 25 ans d’ancienneté ; elles regroupent environ 1100 adhérents ; 40 % n’ont pas de salariés, les autres emploient en moyenne 20 personnes.

Un tiers d’entre elles ont des budgets annuels inférieurs à 15 000 €. À l’autre extrémité, 36 % ont des budgets de plus de 100 000 €, parmi lesquelles 21 % interviennent dans le secteur médico-social.

Sur le plan financier, 97 % reçoivent une aide, dont 55 % de la part d’une collectivité locale, 15 % de l’État, 12 % de partenaires privés, 7 % d’une fédération à laquelle elles sont affiliées.

Dans ce contexte de forte dépendance, les responsables associatifs manifestent leur crainte en soulignant, pour 39 % d’entre eux, une tendance à la diminution des subventions, alors que 46 % les jugent stables. Cela ne semble pas nuire à leurs relations avec les collectivités locales qui vont plutôt en s’améliorant pour 22 %, et à rester identiques pour 43 %. Seuls 9 % constatent une dégradation et pour 23 %, ces relations varient selon les collectivités.

Globalement, les deux tiers des responsables associatifs estiment que les élus locaux sont sensibles à leurs problèmes.

70 % des associations disent avoir présenté des projets à leurs collectivités, ce qui manifeste leur implication dans l’animation de la vie locale.

Le point de vue des collectivités

Les collectivités interrogées se caractérisent également par leur extrême diversité. Elles comptent en moyenne 169 associations sur leur territoire, dont 68 (soit 40 %) qu’elles subventionnent.

Le budget consacré aux associations varie essentiellement en fonction de leur taille : le montant des subventions est inférieur à 10 000 € pour 50 % et supérieur à 100 000 € pour 20 % d’entre elles. Les aides vont au secteur sportif (30 % des subventions), à l’animation (26 %), la culture (18 %), le social (14 %)… Les trois quarts estiment avoir maintenu le niveau des subventions et 15 % l’avoir augmenté.

Par ailleurs, les mairies mettent à la disposition des associations des aides logistiques : 39 % ont ainsi ouvert une maison des associations, 53 % organisent une fête / un forum des associations, 20 % ont mis en place un service d’aide à la vie associative et 66 % ont un espace dédié aux associations sur leur site Internet.

Le secteur associatif est considéré comme un partenaire important de la vie locale, puisque les relations avec les associations font l’objet d’une délégation particulière dans près des deux tiers des collectivités interrogées. Et 85 % des responsables estiment que leur rôle est appelé à se développer.

Télécharger les résultats de l’étude : Premier baromètre des relations collectivités associations


© Christine Payelle – Uni éditions – janvier 2013