Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / ACTIVITE

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Service civique : un impact positif pour les jeunes qui se sont engagés

17 mar
Service civique : un impact positif pour les jeunes qui se sont engagés
ACTIVITE

il y a 5 mois

Alors que le service civique fête ses 7 ans d’existence, une étude met en lumière les aspects positifs de ce dispositif : il constitue une expérience utile et citoyenne pour les jeunes et il remplit pleinement ses objectifs de mixité sociale, de cohésion nationale.

Neuf jeunes sur dix sont satisfaits de leur expérience de service civique, c’est ce qu’indique une enquête réalisée en décembre dernier auprès de 2 000 anciens volontaires. 47 % d’entre eux sont même très satisfaits. Très logiquement, ils sont donc 94 % à répondre qu’ils le conseilleraient à d’autres jeunes.

Utiles aux autres

La quasi-totalité des jeunes interrogés (89 %) estiment que leur mission de service civique leur a permis de faire quelque chose d’utile pour les autres ou pour la société. Les anciens volontaires ont presque tous le sentiment d’avoir pu mettre en pratique pendant leurs missions de nombreuses valeurs civiques et citoyennes, particulièrement la tolérance (93 %), la bienveillance (93 %), la solidarité (90 %) ou l’engagement (90 %).

Pour les auteurs de l’enquête, ce dispositif permet également de renforcer l’engagement auprès des associations. En effet, 42 % des jeunes interrogés étaient adhérents à une association avant leur mission de service civique, ils sont 47 % après.

Plus ouverts à la société

Ces missions d’intérêt général permettent aux jeunes de s’ouvrir davantage à la société et à la mixité sociale. Pour 70 % des anciens volontaires, le Service civique leur a permis de mieux comprendre la société. Ils sont 93 % à déclarer que c’est un bon moyen de rencontrer des personnes d’horizons et de profils différents. Sept anciens volontaires sur dix déclarent que ça contribue à lutter contre certains phénomènes d’aujourd’hui comme l’extrémisme ou les violences.

Plus d’un ancien volontaire sur deux (56 %) déclare également qu’il considère désormais comme plus important de se tenir au courant de l’actualité. Et s’agissant du vote, 57 % de ceux qui n’étaient pas inscrits sur les listes électorales avant leur mission déclarent l’avoir fait depuis ou avoir l’intention de le faire. Enfin, 50 % de ceux qui étaient inscrits sur les listes mais ne votaient jamais ont l’intention de voter aux prochains scrutins.

De meilleures perspectives professionnelles

Pour la grande majorité des anciens volontaires, leur mission de service civique a eu un impact positif sur leurs perspectives professionnelles. Pour plus de 80 % d’entre eux, elle leur a en effet permis de découvrir un nouvel environnement professionnel et d’acquérir de nouvelles compétences. Pour 62 %, elle leur a aussi permis de développer leur réseau professionnel.

D’ailleurs, la moitié des anciens volontaires estiment que leur service civique les a ou va les aider à trouver un emploi. Et en effet, l’étude révèle que sur 100 volontaires qui étaient sans activité avant leur service civique, seuls 36 sont dans la même situation après : 20 ont en effet repris des études ou une formation, 5 sont en stage et 30 ont trouvé un emploi.


© Anne Le Mouëllic – Uni-éditions – mars 2017