Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / DIRIGEANT

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

L’importance du mécénat des PME

21 juin
DIRIGEANT

Juin 2013

La moitié du budget global du mécénat en France provient des PME qui financent des projets associatifs destinés à faire vivre les territoires où elles sont implantées. Elles se regroupent à l’échelon local pour constituer des fondations d’entreprises.

A l’occasion des 21èmes assises du mécénat d’entreprises organisées par l’association Admical (Carrefour du mécénat d’entreprise) en avril dernier, une table ronde a permis à des dirigeants de PME de témoigner de leur pratique du mécénat à l’échelon local.

Des fondations de groupements d’entreprises
Plus de 9 entreprises mécènes sur 10 sont des PME et leur contribution représente près de 50 % du budget global du mécénat en France. Les participants à la table ronde d’Admical ont décrit leurs démarches pour illustrer le rôle que jouent les acteurs économiques dans l’animation des territoires où leurs entreprises sont implantées.

Leur activité de mécène s’exerce dans les domaines les plus divers : l’animation d’un quartier défavorisé, la création d’une structure médico-sociale d’aide aux jeunes en difficulté, la mise en valeur d’un patrimoine culturel, la protection d’une zone naturelle, etc. Leur implication est toujours le fruit d’une sensibilisation à une problématique locale par des associations porteuses de projets.

La démarche consiste ensuite à faire partager par d’autres entrepreneurs locaux leur aspiration à faire vivre leur territoire et à monter avec eux des fondations d’entreprises pour financer ces projets. Les groupements d’entreprises sont ainsi constitués d’un nombre variable de membres (entre 3 et 40 dans le panel de la table ronde) qui participent à l’abondement des fonds selon leurs capacités.

La gestion de ces fondations est parfois déléguée, pour des raisons d’efficacité, à des instances « professionnelles » telles que la Fondation de France. Mais ce sont les chefs d’entreprises qui restent seuls décisionnaires du choix des projets financés, marquant ainsi l’importance qu’ils accordent à leur environnement territorial.

Une action complémentaire des collectivités locales
En finançant l’investissement initial de structures associatives au service des territoires, le mécénat des PME permet de compenser la raréfaction des ressources publiques. En ce qui concerne le fonctionnement quotidien des associations gestionnaires de ces projets, le relais est pris le plus souvent par les collectivités locales, notamment lorsque les charges courantes sont importantes (notamment quand il y a des salariés), et lorsque l’exploitation des aménagements implique un partenariat avec des acteurs publics (par exemple, la constitution de parcours pédagogiques dans des zones naturelles ou patrimoniales).

Certaines collectivités, dans un souci d’efficacité et de cohérence de leur politique d’animation territoriale, s’impliquent dans la mise en relation de ces fondations entre elles et avec les porteurs de projets. Cet interventionnisme a été largement débattu au cours de la table ronde, notamment au regard du risque de politisation du mécénat. Le principal argument en sa faveur tient à la parfaite coordination entre les investissements privés des fondations et les subventions de fonctionnement.

Consulter la vidéo sur le site d’Admical : Admical – Les vidéos des Assises du mécénat


© Uni-éditions – MIG – juin 2013