Retour au site Crédit Agricole
Le blog des associations / SOCIAL RH

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre association

Faire appel aux volontaires en service civique

20 fév
SOCIAL RH

Février 2013

Pour une association, le service civique procure un supplément de ressource humaine pour réaliser des missions ponctuelles d’intérêt général. En contrepartie l’association est chargée de l’encadrement et de la formation citoyenne des jeunes volontaires mis à sa disposition.

En augmentant de 20 % les crédits alloués au service civique dans le budget 2013, le gouvernement souhaite renforcer le développement de l’engagement citoyen des jeunes volontaires de 16 à 25 ans au service de l’intérêt général. En contrepartie des missions qu’ils remplissent pendant 6 à 12 mois dans une association, ils perçoivent une indemnité (467,34 € net minimum par mois) et bénéficient d’une protection sociale complète. La durée de travail hebdomadaire se situe entre 24 et 48 h par semaine sur 6 jours, elle est limitée à 35 h réparties sur 5 jours pour les mineurs âgés de 16 ans à 18 ans.

Le rôle des associations d’accueil

Tout organisme sans but lucratif peut être agréé pour accueillir des volontaires dans un domaine d’intervention prioritaire : solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire, intervention d’urgence. La participation des volontaires est strictement limitée aux missions pour lesquelles ils sont recrutés, de développement de projets au service de la population ou de renforcement d’actions existantes. Ils ne peuvent en aucun cas être chargés d’une tâche de fonctionnement général.

Les associations d’accueil doivent assurer un véritable tutorat, en les préparant et en les accompagnant dans la réalisation de leurs missions. Elles doivent également leur dispenser une formation civique et citoyenne et les accompagner dans leurs réflexions sur leurs projets d’avenir. La formation civique et citoyenne comprend une formation aux premiers secours et des modules destinés à développer la formation et le civisme des volontaires, en liaison avec l’activité de l’organisme d’accueil.

En contrepartie du tutorat et de la formation, les associations perçoivent une indemnité qui couvre le soutien financier ou en nature qu’elles apportent aux volontaires.

Obtenir l’agrément et recruter

Les associations qui souhaitent accueillir des jeunes en service civique peuvent demander directement l’agrément à l’Agence nationale de service civique ou faire appel à des organismes intermédiaires disposant de l’agrément s’il s’agit de missions de courte durée. L’agrément est délivré en fonction de la nature des missions proposées qui doivent répondre aux principes d’intérêt général et de la capacité de l’organisme à prendre en charge des volontaires.

Le recrutement doit être obligatoirement relayé par le site de l’agence de service civique. Il est possible de diffuser les annonces par d’autres biais (sur le site de l’association, auprès des missions locales ou points d’informations jeunesse), mais ces offres doivent absolument être différenciées d’offres d’emploi et de stage.

L’engagement des volontaires par les associations donne lieu à la signature d’un contrat de service civique. Ce contrat doit être notifié à l’Agence des services et de paiement pour mettre en place l’indemnisation des volontaires.

Pour en savoir plus :

http://www.service-civique.gouv.fr


© Uni-éditions – MIG – Février 2013