Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une association 
Nous contacter

Les dons des contribuables français ont diminué en 2018

13/01/2020 - 1 min de lecture

Rubrique : Finances

#Données #Don #Décryptage

tout un mag pour vous

Les dons des contribuables français ont diminué en 2018

Fin novembre, la 24ème édition du baromètre de la générosité des Français, basée sur les dons déclarés par les contribuables en 2019 pour l’année 2018, a été publiée.

En 2018, le montant total des dons déclarés au titre de l’impôt sur le revenu a reculé de 1,8%, révèle la 24ème édition du baromètre annuel de la générosité publié par l’organisme Recherches & Solidarités. Cette baisse représente un manque à gagner pour les associations d’environ 45 millions d’euros. En 2018, le montant total des dons déclarés était de 2,545 milliards d’euros contre près de 3 milliards d’euros en 2017.

ÉROSION CONTINUE DU NOMBRE DE FOYERS FISCAUX DÉCLARANT UN DON

Selon les auteurs du baromètre, « ce résultat est finalement une bonne surprise, tant les conditions étaient défavorables en 2018 : craintes au regard du prélèvement à la source, violents troubles sociaux hebdomadaires en fin d’année, mesures imposées aux collecteurs par le règlement général sur la protection des données... » Toutes ces évolutions ont engendré une baisse du nombre de donateurs de l’ordre de 4% entre 2017 et 2018, qui confirme l’érosion du nombre de foyers fiscaux déclarant un don au titre de l’impôt sur le revenu depuis quelques années.
Environ 5 millions de foyers fiscaux ont déclaré cette année un don effectué en 2018 contre 5,2 millions environ pour les années 2017 et 2016 et 5,5 millions pour 2015.
Mais fort heureusement, cette baisse du nombre de donateurs a été compensée par une hausse régulière du don moyen depuis 2013 (+25% entre 2013 et 2018). Entre 2017 et 2018, la hausse du don moyen a été seulement d’environ 2% mais le seuil symbolique de 500€ annuels en moyenne a été franchi. En 2018, le don moyen a en effet été de 507€, contre 497€ l’année précédente.

LE PASSAGE DÉLICAT DE L’ISF À L’IFI

En ce qui concerne l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), qui a été supprimé et remplacé par un impôt sur la fortune immobilière (IFI) le 1er janvier 2018, la baisse est spectaculaire : - 58% sur le montant total des dons. En 2018, le montant des dons déclarés par des contribuables assujettis à l’IFI dans le cadre des réductions de cet impôt, s’est élevé à 112 millions d’euros, alors qu’en 2017, le montant des dons déclarés par des contribuables assujettis à l’ISF dans le cadre des réductions de cet impôt, avait été de 273 millions d’euros. Une baisse logique étant donné la forte diminution du nombre d’assujettis à l’IFI. En effet en 2018, 133 000 foyers fiscaux ont été assujettis à l’IFI alors que 358 000 foyers fiscaux étaient assujettis à l’ISF en 2017. Le nombre de donateurs est ainsi passé de 52 000 sur la totalité des assujettis à l’ISF à 20 000 sur la totalité des assujettis à l’IFI. Seule bonne nouvelle : le montant moyen du don a un peu augmenté. Il est passé de 5 210€ en moyenne en 2017 à 5 630€ en moyenne en 2018, soit une hausse d’environ 8%.

 

© Anne Le Mouëllic – Uni-Médias – Janvier 2020

Article à caractère informatif et publicitaire.