Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes une association 
Nous contacter

Les Français ont confiance dans les associations

09/09/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Activité

#Solidarité #Décryptage

tout un mag pour vous

Les Français ont confiance dans les associations

Les Français ont une très bonne image des associations, notamment celles qui exercent au niveau local. C’est ce que vient de montrer un sondage dont les résultats ont été publiés en juin 2019.

Plus de 70 % des Français ont une bonne image des associations. C’est ce qu’indique le sondage réalisé en début d’année par Harris Interactive pour la Croix rouge française. Ce sont ces structures avec les TPE et PME (81 % d’opinions favorables) et les entreprises du secteur de l’économie sociale et solidaire (69 % d’opinions favorables) en qui les Français ont le plus confiance.

LES ASSOCIATIONS DE QUARTIER PLÉBISCITÉES

Au sein des associations, les associations de quartier sont celles qui bénéficient le plus de la confiance des Français. Ils sont 79 % à en avoir une bonne image. Viennent ensuite les associations humanitaires et caritatives d’ampleur nationale : 76 % des Français en ont une image positive mais le chiffre baisse légèrement à 72 % quand il s’agit des associations humanitaires et caritatives d’ampleur internationale.

UNE EXEMPLARITÉ ATTENDUE

88 % des Français attendent des associations humanitaires et caritatives une certaine exemplarité et en premier lieu en matière d’impact social : bonne rémunération des salariés, respect des conditions de travail… 87 % d’entre eux souhaitent aussi une exemplarité en matière d’un impact sociétal : recyclage, respect de l’environnement, diminution des dépenses énergétiques, etc. Enfin, ils sont 86 % à escompter des associations qu’elles soient financièrement à l’équilibre, pas en déficit.
En ce qui concerne les ressources des associations, près de 8 Français sur 10 jugent prioritaire qu’elles soient les moins dépendantes possible à l’égard des subventions de l’État. Mais ils ne sont plus que 7 sur 10 à juger prioritaire que les associations soient les moins dépendantes possible à l’égard des dons du grand public.

PRIORITÉ AUX ENGAGEMENTS NATIONAUX

Pour terminer, les Français souhaitent que les associations humanitaires et caritatives s’engagent en priorité au niveau national (à 89 %), ensuite à l’échelle locale en s’impliquant dans la vie de quartier (à 84 %), puis à l’échelle internationale (à 76 %).

 

© Anne Le Mouëllic, Uni-Médias – septembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.