Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur  Trouver une agence

Jeunes agriculteurs : Comment financer son installation ?

03/08/2021 - 3 min de lecture

#Argent #Financement #Gestion de trésorerie

tout un mag pour vous

Jeunes agriculteurs : Comment financer son installation ?

La création ou reprise d’exploitation agricole demande de nombreux investissements. Quelle que soit la nature de votre projet, la question du financement se posera. Ressources personnelles, aides de la famille, prêts bancaire, revue de détails des différentes options qui s’offrent à vous.

SOMMAIRE

QUELLES RESSOURCES MOBILISER POUR FINANCER SON EXPLOITATION ?

  • Compter sur son apport personnel 
  • Solliciter l’aide de sa famille 
  • Utiliser ses revenus de salaire différé
  • Percevoir son intéressement grâce au contrat d’associé d’exploitation
  • Bénéficier de la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA)

COMMENT COMPLÉTER SON FINANCEMENT ?

  • Le Prêt Installation pour les financements à moyen et long terme
  • Machinisme agricole : les solutions de financement
     

La création ou reprise d’exploitation agricole en France, c’est environ 15 000 installations par an1. Mais pour être mené à bien, ce type de projet demande de nombreux investissements au-delà de l’exploitation en elle-même : acquisition d’un cheptel si vous souhaitez devenir éleveur, de matériels (tracteurs, remorques, etc.), de bâtiments d’élevage ou de stockage, de véhicules ou d’engins agricoles, etc.

Dans le cadre d’une reprise, d’éventuels travaux de modernisation ou de transformation pourront peut-être s’avérer nécessaires, tout comme le rachat du matériel existant par exemple.

Quelle que soit la nature de votre projet d’installation, vous serez donc probablement amené à utiliser vos ressources personnelles, à rechercher des subventions et/ou à recourir à des prêts bancaires.

BON À SAVOIR

Vous créez ou reprenez une entreprise agricole ? Pour évaluer vos besoins d'investissement ou de trésorerie, le Crédit Agricole met à votre disposition un simulateur gratuit et sans engagement. Bien entendu, votre conseiller reste à votre disposition pour étudier votre projet avec vous.

QUELLES RESSOURCES MOBILISER POUR FINANCER SON EXPLOITATION ?

En tout premier lieu, recensez vos possibilités d’apport de fonds propres, c’est-à-dire votre épargne personnelle, l’aide de votre famille sous forme de dons, éventuellement le salaire différé ou l’intéressement que vous avez touché, sans oublier les subventions telles que la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA) si votre projet d’installation fait l’objet d’un parcours aidé.

Compter sur son apport personnel

L’apport personnel reste la solution idéale pour réduire le recours à l’endettement et pour augmenter votre marge de sécurité.

Solliciter l’aide de sa famille

Concernant l’aide de votre famille, elle peut par exemple se traduire sous la forme d’une donation2 ou de prêts à taux modérés. Un atout pour le financement de votre projet puisqu’un engagement familial sous forme de prêt à long terme renforcera les capitaux permanents de votre exploitation. Et vous permettra de bénéficier d’un financement à des conditions favorables. Notez que cette aide peut également prendre la forme d’une caution.

Dans le cas où vous reprenez l’exploitation familiale, un schéma de reprise progressive du capital peut également être envisagé.

Tout comme la constitution d’un GFA (Groupement Foncier Agricole) peut être une solution adaptée pour maintenir l’unité de l’exploitation et/ou limiter votre investissement foncier. Les cohéritiers qui acceptent de faire partie du GFA reçoivent la fraction du patrimoine qui leur revient, sous forme de parts. Un rachat progressif de ces parts par l’un des cohéritiers exploitants peut éventuellement être envisagé ultérieurement.

BON À SAVOIR

L’installation dans le cadre familial est souvent l’occasion de préparer la transmission de l’exploitation et du patrimoine foncier des parents. La réflexion doit alors s’étendre à différents domaines financiers, juridiques et fiscaux. Chaque situation est un cas particulier. 

N’hésitez pas à faire appel à l’expertise du notaire associée à celle de l’expert-comptable et d’un Conseiller du Crédit Agricole. 

Utiliser ses revenus de salaire différé

Si vous êtes âgé de plus de 18 ans et avez participé directement et effectivement aux travaux de l’exploitation familiale sans recevoir de salaire et sans être associé aux résultats de l’exploitation, vous pouvez obtenir un salaire différé, exempt de l’impôt sur le revenu qui viendra financer la reprise de l’exploitation.

Percevoir son intéressement grâce au contrat d’associé d’exploitation

Si vous êtes âgé de 18 à 25 ans, vous avez la possibilité de passer avec un membre de votre famille qui est exploitant agricole un contrat d’associé d’exploitation. Ce contrat vous permet de percevoir un intéressement aux résultats de l’exploitation, qui peut vous être versé régulièrement où être accumulé sur un compte en prévision du financement de votre future installation.

Bénéficier de la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA)

La DJA est une aide en capital versée par l’État. Pour l’obtenir, vous devrez répondre à certaines conditions et notamment établir un plan pluriannuel décrivant l’équilibre de votre projet sur les plans économique, technique et financier.

 

    En savoir plus sur la DJA et les autres aides à solliciter : Jeunes Agriculteurs : Quelles sont les aides à l’installation pour financer votre projet ?

 

COMMENT COMPLÉTER SON FINANCEMENT ?

Afin de compléter le financement de votre installation et pour vos besoins de chef d’entreprise agricole, vous pouvez recourir à toute une gamme de financements tels que les prêts, le crédit-bail, la LOA. En voici les principales caractéristiques.

Le prêt moyen long terme pour les financements à moyen et long terme

Il permet de financer de nombreux types d’investissements professionnels : renouvellement et acquisition de nouveaux matériels (tracteurs, véhicules utilitaires, machines agricoles...) ; modernisation de l’exploitation et acquisition d’équipement professionnel (stockage, transformation, conditionnement...) ; développement de l’entreprise (construction, aménagement de bâtiments d’exploitation, achat de foncier...).

Que vous optiez pour un taux fixe ou variable, vous avez le choix entre un remboursement mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel. Pour les investissements dont la rentabilité́ n’est pas immédiate, vous pouvez demander à bénéficier d’un différé d’amortissement, c’est-à̀-dire d’un report de remboursement du capital emprunté.

BON À SAVOIR

Financez les investissements nécessaires au démarrage de votre activité (matériel d’exploitation, véhicules, installations, bâtiments d’exploitation, travaux…) avec un prêt moyen long terme très souple.

Le Prêt installation agri vous permet de moduler, sous certaines conditions, vos remboursements à la hausse ou à la baisse jusqu’à +/- 50%, et/ou de faire une pause en reportant le paiement d’une échéance.

Vous pouvez ainsi adapter le remboursement de votre financement à l’évolution de votre activité agricole.

Machinisme agricole : les solutions de financement

Tracteurs, remorques, matériels attelés (herses, charrues, semoirs, etc.), moissonneuses-batteuses, ensileuses, épandeuses, pulvérisateurs... Lors de votre installation, l’achat de matériel agricole est une étape indispensable.

Pour faire l’acquisition de tout ce dont vous avez besoin, différentes solutions de financement existent. Parmi elles :

  • Le crédit classique. Vous devenez immédiatement propriétaire du matériel. Votre dette est inscrite au bilan de votre exploitation. Chaque mois, chaque trimestre ou chaque année, vous devez régler une échéance de crédit.
  • Le crédit-bail mobilier. Vous utilisez le matériel en contrepartie du versement d’un loyer à votre banque. Lorsque le contrat est terminé, vous aurez le choix d’acheter le matériel, de le restituer au bailleur ou de souscrire un autre contrat avec un nouveau matériel. Une solution qui vous offrira la possibilité de financer rapidement et simplement le matériel agricole neuf dont vous aurez besoin pour vos travaux de labour, de moisson, de manutention ou toute autre activité sur votre exploitation.

BON À SAVOIR

Vous souhaitez acquérir un nouveau matériel professionnel ou agricole ou avez besoin de renouveler un équipement ? Consultez notre page dédiée au Crédit-bail mobilier.

De plus, vous pouvez grâce à Agilor demander un prêt Crédit Agricole directement chez le vendeur de matériels.

  • La location avec option d’achat (LOA). La LOA vous permet par exemple de financer un nouveau véhicule à hauteur de 100% de son prix TTC et vous offre, généralement dès le 13ème mois, la possibilité d’en devenir le propriétaire, moyennant le paiement d’une option d’achat connue dès l’origine. Vous pourrez aussi, au terme du contrat, restituer le véhicule et éventuellement solliciter un nouveau financement pour disposer d’un modèle plus récent.

BON À SAVOIR

La Location avec Option d’Achat du Crédit Agricole vous permet de financer vos véhicules professionnels tout en préservant votre trésorerie !

À lire également :

1 https://chambres-agriculture.fr/exploitation-agricole/sinstaller-en-agriculture/
2 Dans le respect de la règlementation en vigueur.

 

© Uni-médias - Août 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale, prêteur. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertextes prévus à cet effet dans la présente page Internet.

TOUT UN MAG POUR VOUS