Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Plan de relance : 1,2 milliard pour l’agriculture

10/09/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

Plan de relance : 1,2 milliard pour l’agriculture

Dans le cadre du plan de relance de l'économie française de 100 milliards d'euros, que le gouvernement a présenté le 3 septembre, 1,2 milliard d’euros est dédié à l’agriculture, et particulièrement à la transition agro-écologique.

Présenté le 3 septembre par le Premier ministre Jean Castex, le plan de relance de l’économie post-crise du coronavirus de 100 milliards d’euros, baptisé « France Relance », se compose de trois piliers : 30 milliards d'euros pour la transition écologique (transports, rénovation énergétique, transition agricole…), 34 milliards d'euros pour la compétitivité (baisses d'impôts pour les entreprises...) et 36 milliards d'euros pour la "cohésion sociale et territoriale" (santé, emploi des jeunes...).

L’enveloppe dévolue à l’agriculture est dotée de 1,2 milliard d’euros. Dans le détail :

  • 400 millions d’euros pour "accélérer la transition agroécologique au service d’une alimentation saine, sûre, durable, locale et de qualité pour tous"
  • 250 millions d’euros pour les filières animales (modernisation, sécurité sanitaire et bienêtre animal)
  • 250 millions d’euros pour le renouvellement et le développement des agroéquipements nécessaires à la transition agroécologique et à l’adaptation au changement climatique
  • 100 millions d’euros pour le plan protéines

Le plan prévoit également 200 millions d’euros pour "aider la forêt à s’adapter au changement climatique pour mieux l’atténuer".

"S'ADAPTER À L'URGENCE ÉCOLOGIQUE"

Ce plan est « un levier au service de la politique agricole j’entends mener », a déclaré le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie lors de la présentation du volet agricole de ce plan de relance à la presse le 3 septembre. C’est un plan qui « permet d’accompagner les agriculteurs, qui sont déjà nombreux à avoir entamé cette transition, vers un modèle plus durable, respectueux de l’environnement et économiquement robuste. Face aux aléas climatiques qui se multiplient, s’adapter à l’urgence écologique est une question d’indépendance », affirme le ministre.

Pour accompagner cette transition écologique, le plan de relance prévoit notamment la création d’un crédit d’impôt HVE à l’instar du crédit d’impôt bio, qui est maintenu. Une aide à l’élaboration d’un bilan carbone pour les agriculteurs nouvellement installés est prévue, afin de les aider à engager un processus d’amélioration de la performance environnementale de leur système de production.

Le gouvernement annonce également la mise en place d’une prime à la conversion pour les agro-équipements afin de pouvoir investir dans des « outils plus sobres en ressources ». Un soutien à la plantation de haies est aussi prévu.

Le plan de relance entend aussi soutenir les cantines scolaires des petites communes, afin de leur permettre de s’approvisionner localement.

Face aux aléas climatiques, et notamment à la grêle ou au gel, le plan prévoit une aide à l’investissement dans des équipements de protection.

Enfin, une campagne de communication grand public sera lancée pour faire connaître les métiers et formations de l’agriculture et l’agroalimentaire et les besoins en recrutement.

Retrouvez toute l’actualité agricole sur pleinchamp.com
 

© Pleinchamp – Septembre 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS