Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Augmentation des risques climatiques : comment protéger ses récoltes ?

25/11/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Assurance

#Argent #Coups durs #Gestion

tout un mag pour vous

Augmentation des risques climatiques : comment protéger ses récoltes ?

Depuis toujours, les aléas climatiques représentent des risques majeurs pour l’agriculture. Mais aujourd’hui, alors que la météo fait encore plus de ravages, que faut-il faire ? Bien qu’il soit difficile de prévoir les caprices de dame nature, nous pouvons heureusement anticiper ses conséquences.

DES RISQUES CLIMATIQUES ACCRUS…

Orages destructeurs, sécheresse… Ces 20 prochaines années, les spécialistes prévoient une augmentation en nombre et en intensité des évènements climatiques extrêmes1. En cause ? Le réchauffement climatique, à l’origine de près de 9 catastrophes sur 102… À l’avenir, les prévisions météo ne sont pas au beau fixe : nous attendons des canicules en été plus nombreuses, plus longues et plus fortes3 et très probablement aussi lors des mois adjacents (mai, juin, septembre voire octobre). Même constat pour les sécheresses estivales et hivernales, causées par l'augmentation globale des températures, la multiplication des vagues de chaleur et la baisse des précipitations dans certaines régions du sud de la France3. Quant aux pluies extrêmes, leur augmentation sur tout le territoire conduira à une amplification globale des inondations par débordement, et cela même dans des régions habituellement peu touchées3.

…ET QUI PEUVENT PESER LOURD SUR l’ACTIVITÉ AGRICOLE

En première ligne, les agriculteurs payent le plus lourd tribut : près d’ 1 agriculteur sur 2 a connu un sinistre climatique au cours des 3 dernières années4. Lors des violents épisodes d’orages dans la Drôme et l’Isère en juin 2019, la plupart des récoltes ravagées par des grêlons a subi entre 80 et 100% de pertes5. Même constat lors des sécheresses pendant lesquelles les restrictions d’eau peuvent baisser le rendement de certaines parcelles, notamment celles nécessitant une forte irrigation, comme le maïs par exemple. Au total, les aléas climatiques coûtent en France près de 1,5 milliard d’euros par an4.

L’ABSENCE DE SOLUTION MIRACLE

Pour protéger ses cultures des risques climatiques, certains moyens et technologies existent. En cas de sécheresse par exemple, des techniques d’irrigation avec la création de lacs artificiels ou en drainage peuvent parfois protéger un temps son exploitation. En cas de grêle, là aussi, la technologie peut sembler utile : certains canons paragrêle permettent en principe de réduire la taille des grêlons et les filets anti-grêle font office de boucliers protecteurs. Côté prévision, les innovations basées sur le big data, les drones et les robots permettent théoriquement d’anticiper les risques, mais n’en sont encore qu’à leurs prémices.

Ainsi, toutes ces techniques n’assurent pas une protection garantie à 100%. Sans compter que leur fonctionnement souvent complexe et leur coût important nécessitent un lourd investissement et parfois de revoir les pratiques culturales. C’est pourquoi l’aide d’experts peut s’avérer très utile afin de trouver les solutions vraiment adaptées.

BON À SAVOIR

Au Crédit Agricole, les spécialistes de l’« Unité de Gestion des Risques Spécialisés » répondent à toutes les questions des clients sinistrés ayant une assurance climatique et sont disponibles 6j/7

L’ASSURANCE : POUR ANTICIPER LES CONSÉQUENCES

Face à ces risques climatiques, des solutions d’assurance dédiées ont été mises au point. Ces contrats permettent de sécuriser les revenus en assurant les récoltes contre les évènements météorologiques. Une couverture d’avenir compte tenu que l’intervention de l’État au travers du Fonds National de Gestion des Risques en Agriculture (FNGRA) tend à se réduire depuis plusieurs années : en effet, la FNGRA a resserré son périmètre d’action sur les risques considérés comme non assurables.

Ces types de contrats offrent une large protection en assurant une très grande variété de cultures en cas d’évènements climatiques liés au vent, à la grêle, à l’eau, à la chaleur… Selon les cultures assurées, de nombreuses options permettent de se protéger au plus près de son activité et de son environnement. Par ailleurs, les agriculteurs assurés sont en moyenne indemnisés 2 fois plus rapidement que ceux bénéficiant simplement du « fonds catastrophe » du ministère de l’Agriculture6.

BON À SAVOIR

Le contrat Assurance Récoltes peut bénéficier d’une subvention jusqu’à 65%7 : le Crédit Agricole avance même le montant prévisionnel de cette subvention8.

De plus, les jeunes agriculteurs peuvent bénéficier d’avantages préférentiels dès la première année d’installation et pendant 5 ans.

Sources: 

1 Rapport national de la Gestion des risques et assistance technique 2014-2020, 11 septembre 2015.
2 Rapport « The human cost of weather-related disasters » 1995-2015; Nations Office for Disaster Risk Reduction (UNISDR).
3 Rapport d’information n°628 de Nicole Bonnefoy, Sénat, juillet 2019.
4 Source Pacifica. Ce chiffre est basé sur le portefeuille clients de Pacifica sur la période 2016-2018.
5 Source du ministère de l’Agriculture.
6 Selon Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.
7 Selon la règlementation en vigueur.
8 Le montant prévisionnel des subventions est avancé jusqu’à la date prévue du versement par les pouvoirs publics. L’avance porte sur le montant prévisionnel de la subvention correspondant à la prise en charge partielle par les pouvoirs publics des cotisations des contrats d’Assurances Récoltes assurés par Pacifica en année 2018 en application de l’article L.361-4 du Code rural et de la pêche maritime.

 

© Indiana – Octobre 2019
Article à caractère informatif et publicitaire.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet. Les garanties du contrat Assurance Récoltes sont assurées par Pacifica, entreprise régie par le code des assurances (mentions légales complètes accessibles en cliquant sur le lien).