Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Comment s’organiser pour vendre en circuits courts ?

05/05/2021 - 2 min de lecture

#Décryptage #Développement durable et énergie #Innovation

tout un mag pour vous

Comment s’organiser pour vendre en circuits courts ?

Les circuits courts et la vente directe ont été remis sur le devant de la scène ces dernières années, et d’autant plus à la faveur de la crise sanitaire. Pour vous, agriculteurs, le développement de ces modes de commercialisation est une occasion unique pour revaloriser économiquement vos productions, mais également renouer un lien fort avec le consommateur. Modes de commercialisation, réglementation, financement, solutions de paiement... On vous dit tout.

Les circuits courts séduisent de plus en plus largement les consommateurs en demande de produits frais, de saison, et cultivés au plus près de chez eux. Une véritable aubaine pour le développement et la diversification des producteurs locaux.

 

    À lire également : Les circuits courts, une tendance de fond pour se diversifier et se développer

 

CIRCUITS COURTS : LES MODES DE DISTRIBUTION ET LA RÈGLEMENTATION

Les circuits courts se définissent comme une « vente présentant un intermédiaire au plus »1.

Cette vente peut se présenter sous plusieurs formes :

Vente directe à la ferme

Les ventes directes de produits agricoles doivent nécessairement correspondre à une remise des produits du producteur au consommateur. En d’autres termes, aucun intermédiaire ne doit intervenir à quelque moment que ce soit2.

Magasins de producteurs

Le législateur3 autorise les producteurs à se réunir afin de commercialiser leurs produits dans le cadre d'un circuit court organisé à l'attention des consommateurs. À condition toutefois de ne proposer que des produits issus de leur propre production, qu'elle soit brute ou transformée.

AMAP

Une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) est un partenariat passé entre un groupe de consommateurs et un producteur, basé sur un système de distribution de « paniers » composés des produits de la ferme. Pour les consommateurs, qui payent à l’avance une part de la production sur une période définie par le type de production et le lieu géographique, c’est la garantie de bénéficier de produits frais et de saison toute l’année. Pour l’agriculteur, c’est la possibilité de maintenir son activité et donc de pérenniser ses revenus.

La vente peut également se faire sur les marchés ou via des sites de vente en ligne.

CIRCUITS COURTS : DES RÉSEAUX POUR VOUS ACCOMPAGNER

Afin d’accompagner au mieux les agriculteurs à entreprendre leur diversification économique en circuit court, de nombreuses initiatives ont vu jour.

Pour la vente directe, le réseau Bienvenue à la ferme, créé par les chambres d’Agriculture, fédère près de 8000 adhérents et accompagne les agriculteurs qui le souhaitent dans leur projet.

Le Mouvement Inter-Régional des AMAP (MIRAMAP) ou encore le réseau AMAP (qui rassemble les différentes associations régionales) proposent d’aider les agriculteurs à rejoindre une AMAP ou à créer la leur.

BON À SAVOIR

Besoin d’investir dans du matériel et des équipements pour intégrer le circuit court comme une des activités de votre exploitation ? Demandez conseil à votre conseiller Crédit Agricole pour choisir les dispositifs appropriés.

CIRCUITS COURTS : ESTIMER LE COÛT DE SON PROJET

À l’instar de tout projet entrepreneurial, le développement de votre nouvelle activité de commercialisation (vente directe à la ferme, magasins de producteurs, site de vente en ligne, etc.) nécessitera que vous réalisiez une étude de marché. Elle vous permettra de valider la faisabilité commerciale de votre projet – en déterminant des hypothèses de chiffre d’affaires et de rentabilité – et, le cas échéant, de réajuster votre offre. Surtout, elle est une première étape vers la rédaction du document qui vous permettra de présenter votre projet à vos partenaires et/ou financeurs potentiels : votre business plan.

Pour être aidé dans la rédaction de votre étude de marché et/ou de votre business plan, rapprochez-vous de la Chambre d'Agriculture dont vous dépendez.

BON À SAVOIR

si vous le souhaitez, vous pouvez également travailler votre Business Plan directement en ligne, sur le site jesuisentrepreneur.fr, gratuitement.

CIRCUITS COURTS : QUELLES SONT LES AIDES DISPONIBLES POUR FINANCER SON PROJET ?

De nombreuses structures et collectivités territoriales soutiennent le développement de projets en faveur d’une alimentation durable et/ou locale. Plusieurs initiatives existent et les cahiers des charges pour obtenir les subventions diffèrent évidemment selon les territoires et les objectifs.

Pour connaître les subventions auxquelles vous pouvez être éligibles, rapprochez-vous de votre chambre d’Agriculture ou de vos collectivités territoriales (départements, régions, etc…).

De son côté, le ministère de l’Agriculture propose aux jeunes (de 18 ans à 39 ans) qui s’installent pour la première fois en agriculture de bénéficier de différentes aides.

Parmi elles :

  • Des déductions de charges sociales et fiscales ; 
  • Des prêts à taux réduits.

Autre possibilité, le financement participatif via différentes plateformes.

BON À SAVOIR

Vous souhaitez faire évoluer votre système de production et diversifier votre exploitation actuelle ? Votre conseiller Crédit Agricole pourra étudier avec vous votre projet. Vous pouvez également d’ores et déjà réaliser une simulation et découvrir les solutions de financements possibles.

CIRCUITS COURTS : COMMENT ENCAISSER VOS CLIENTS ?

Une fois votre lieu de vente installé au sein de votre exploitation ou votre étal monté sur un marché, il ne vous restera plus qu’à vous équiper d’un terminal de paiement mobile pour encaisser vos clients.

BON À SAVOIR

Donnez vie à votre projet grâce à nos différentes solutions, de l’encaissement à la création d’un site de vente en ligne.

Up2pay Mobile, l'offre de TPE mobile du Crédit Agricole, vous permet d’encaisser de manière simple et dans un environnement sécurisé les paiements par carte bancaire, même en mobilité, grâce à un terminal de paiement innovant couplé à votre smartphone ou votre tablette disposant d’une connexion internet. 

Vous souhaitez vous adapter aux modes d’information et d’achat de vos clients ? Donner une visibilité à vos produits et/ou vos offres de services sur Internet ?

Le Pack E-commerce vous offre une solution simple et complète, pour  créer et gérer votre site Internet en toute autonomie avec l’aide d’un expert.

1 Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)
2 Articles L121-2 à L121-5 du Code de la Consommation.
3 Article L611-8 du Code rural et de la pêche maritime.

 

© Uni-médias – Avril 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi que, notamment s’agissant des prêts accordés aux professionnels, à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale, prêteur.

Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

TOUT UN MAG POUR VOUS