Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

L’agriculture décroche son premier Label bas carbone

22/06/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

L’agriculture décroche son premier Label bas carbone

Porté par France Carbon Agri Association, le projet rassemble 300 éleveurs engagés pour éviter collectivement l’émission de 137 936 tonnes de CO2 sur cinq ans. L’Institut de l’élevage escompte décrocher le label bas carbone (LBC) pour 1 300 autres agriculteurs d’ici à fin 2021.

« Tous secteurs confondus, il s’agit du plus important projet officiellement labellisé par le ministère de la Transition écologique », se réjouit Jean-Baptiste Dollé, chef du service environnement à l’Institut de l’élevage. Après la reconnaissance, par ce même ministère, de sa méthode Carbon Agri à l’automne 2019, France Carbon Agri Association avait lancé un premier appel à projet, auquel ont répondu 300 éleveurs disséminés sur tout le territoire, fédérés localement par des Chambres d’agriculture, des organismes de conseil ou encore des coopératives. Le descriptif du projet, détaillant le plan d’action de chaque éleveur, avait été déposé à l’automne 2020.

Le projet est désormais officiellement labellisé LBC. Entre-temps, France Carbon Agri a commencé à commercialiser les crédits carbone au tarif unitaire de 30 euros la tonne pour les éleveurs, qui percevront la moitié de leur dû à mi-parcours, et le solde à l’échéance, sous réserve qu’ils atteignent l’objectif inscrit dans leur plan d’action individuel, dont la moyenne s’établit à 461 tonnes par exploitation. « Environ 25% des crédits sont d’ores-et-déjà commercialisés, indique Jean-Baptiste Dollé. La labellisation officielle par le ministère de la Transition écologique va créer un effet de levier et ainsi permettre à des entreprises et collectivités de contribuer à la compensation carbone et au changement de pratiques dans le secteur agricole ». Parmi les premiers acheteurs figurent Bordeaux Métropole, la Caisse des dépôts, GSF Propreté, Kering ou encore les Tanneries Haas.

UNE MÉTHODE QUI S’EXPORTE

À l’automne dernier, France Carbon Agri Association a lancé un deuxième appel à projet, ralliant cette fois 1300 éleveurs et agriculteurs. Le descriptif de ce nouvel appel à projet sera déposé au ministère fin juillet pour une labellisation escomptée d’ici à la fin de l’année.

L’initiative de l’Institut de l’élevage, dont la genèse remonte à 2015 avec les programmes Life Beef Carbon et Life Carbon Dairy, avec le soutien d’Interbev et du Cniel, a été remarquée par la Commission européenne. L’Institut de l’élevage est ainsi désigné pilote du programme européen Life Carbon Farming, lequel vise à développer les projets d’évitement et de séquestration des émissions dans le secteur de l’agriculture, adossés au marché volontaire de la compensation carbone. Six pays vont profiter de l'expertise de l'Institut de l'élevage.

 

Retrouvez toute l’actualité agricole sur pleinchamp.com

 

© Pleinchamp – Mai 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS