Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

L’agriculture s’installe dans la durée Porte de Versailles

12/02/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Innovation #Vie locale

tout un mag pour vous

L’agriculture s’installe dans la durée Porte de Versailles

Le Parc des expositions, qui accueille chaque année le Salon international de l’agriculture, s’apprête à inaugurer une ferme de 14 000m² sur le toit du pavillon 6, soit la plus grande ferme urbaine en toiture au monde.

Le Salon international de l’agriculture, ses bêtes de concours, ses produits du terroir, ses 700 000 visiteurs annuels, passage obligé des personnalités politiques de tous bords… mais en 2020, la plus grande ferme de France abandonne son statut de ferme éphémère pour s’ancrer dans la durée et dans la durabilité, en inaugurant la plus grande ferme en toiture du monde. Celle-ci investit les 14 000m2 de la toiture du tout nouveau pavillon 6. La ferme est exploitée par Agripolis, une entreprise fondée en 2014 et qui produit des fruits et légumes bio à partir de colonnes de culture en aéroponie (hors-sol), sur des toits, terrasses et autres surfaces planes. Elle est associée à Cultures en ville, une entreprise spécialisée dans la réalisation des aménagements nécessaires à la mise en œuvre de l’agriculture urbaine. 

PRODUCTION ET PÉDAGOGIE

En cours d’installation, la ferme démarrera sa production ce printemps et sera pleinement effective en 2021. À cette date, elle escompte produire jusqu’à 1 000kg par jour de fruits et légumes qui seront commercialisés sous la marque NU (pour Nature Urbaine), à destination essentiellement de la restauration commerciale, à commencer par l’établissement Le Perchoir attenant au toit terrasse et aux établissements présents et à venir, situés dans l’enceinte du Parc des expositions, sinon à proximité immédiate. Outre sa fonction productive, la ferme aura des vertus pédagogiques en s’ouvrant au public. Elle réservera également des micro parcelles de 1m2 à 2m2 à la location et sur lesquelles des particuliers pourront s’initier à la pratique du maraîchage. Par son ampleur et sa localisation, l’inauguration de la ferme va constituer un marqueur dans le développement de l’agriculture urbaine mue par de multiples ambitions : reconnecter les citoyens au vivant, créer du lien social, améliorer l’alimentation et l’autonomie alimentaire des villes, recycler les déchets, l’air, l’eau, redonner vie aux espaces urbains délaissés, optimiser la rétention des eaux de pluie, stocker du carbone, lutter contre les îlots de chaleur ou encore préserver la biodiversité.

L’AGRICULTURE URBAINE, UNE AFFAIRE SÉRIEUSE

En juin 2019, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) publiait un avis dans lequel il jugeait que « l’agriculture urbaine est une affaire très sérieuse, de nature à conditionner une partie de l’avenir de nos villes ». Le CESE pointait cependant de nombreux freins à son développement tels que les règles foncières et les pratiques urbanistiques, l’insuffisance des dispositifs d’accompagnement, les obstacles à l’installation des agriculteurs. Des inquiétudes étaient également pointées sur la durabilité de certains modèles économiques, notamment certains projets high-tech. Pour le CESE, l’agriculture urbaine se définit comme tout acte maîtrisant un cycle végétal ou animal se déroulant en milieu intra-urbain (sur ou dans des bâtiments, des sous-sols ou en pleine terre dans les espaces interstitiels) et faisant le lien avec l’agriculture périurbaine et rurale qui se développe sur les mêmes bassins de vie. Non inféodée aux grandes métropoles, elle fait coexister des formes marchandes et non marchandes, en combinant production alimentaire, finalité sociale (interrelation, insertion, cohésion…), environnementale (lutte contre les îlots de chaleur, prévention et valorisation des déchets…) et pédagogique (lien alimentation/agriculture, saisonnalité des productions…).

 

© Raphaël Lecocq – Uni-Médias – Février 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.