Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur  Trouver une agence

La réutilisation des eaux usées traitées s’invite dans l’irrigation

05/10/2022 - 2 min de lecture

Rubrique : Règlementaire

Thématiques de l'article hashtagAménagement du territoire et urbanisme hashtagDéveloppement durable et énergie

tout un mag pour vous

La réutilisation des eaux usées traitées s’invite dans l’irrigation

La Réutilisation des eaux usées traitées (REUT) relève un gisement équivalent à près de la moitié de celui servant l’irrigation en France. L’Union européenne, qui prône son développement, adoptera en juin 2023 un règlement harmonisant les exigences.

QUE RECOUVRE LA REUT ?

La Réutilisation des eaux usées traitées (REUT) désigne la valorisation, pour un ou plusieurs usages, des eaux résiduaires urbaines ou industrielles après leur traitement adapté en station de traitement des eaux usées (STEU). On distingue la réutilisation directe (ou active) servant l'irrigation des cultures ou des espaces verts et la réutilisation indirecte (ou passive) par restitution au milieu naturel à des fins de recharge de ressources en eaux souterraines ou de réservoirs d’eau superficiels ou de maintien d’un débit minimum dans les rivières.

QUEL EST LE CADRE RÉGLEMENTAIRE DE LA REUT ?

La REUT est encadrée par un arrêté ministériel de 2010 relatif à l'utilisation d'eaux issues du traitement d'épuration des eaux résiduaires urbaines pour l'irrigation de cultures ou d'espaces verts. Cet arrêté, modifié le 25 juin 2014, fixe des niveaux de traitement de l'eau usée traitée à respecter selon le type et les modalités de l'usage qui en est fait. Il définit le contenu du dossier à remettre au préfet de département pour obtenir l'autorisation de la REUT par arrêté préfectoral. Il précise aussi les conditions à respecter pour la mise en œuvre et le suivi de la REUT.

QUEL EST L’ÉTAT DE LA PRATIQUE EN FRANCE ?

Selon le Centre d'études et expérience en risques, environnement, mobilité et urbanisme (Cerema), l’inventaire réalisé en 2017 recensait 128 cas de REUT, dont 113 de REUT directe, répartis dans 39 départements. Les 58 cas de réutilisation d’eaux usées traitées au niveau de STEU urbaines servent majoritairement l’irrigation agricole (32 cas soit 60%) et l’arrosage de golfs (15 cas soit 26%).

QUELS SONT LES VOLUMES CONCERNÉS ?

Dans le contexte centralisé français de l'assainissement collectif, les eaux usées traitées représentent un gisement annuel de 8,4 milliards de m3/an en France métropolitaine. Actuellement, le volume annuel d’eau réutilisée représente 0,6% du volume d’eau traité à l’échelle de la France. En adoptant un taux moyen de 20% de volume d'eau réutilisée chaque année à l’échelle de la STEU, qui correspond à la saisonnalité de la majorité des usages (2 à 4 mois/an), le volume d’eaux usées traitées potentiellement exploitable peut être estimé 1,6 milliard de m3/ an. À titre indicatif, l’agriculture prélève 3,6 milliards de m3/an selon Eaufrance, le service public d’information sur l’eau. Les Assises de l’eau de 2019 ont fixé un objectif de triplement de la réutilisation des eaux usées en France à l’horizon 2025.

QUELLE EST LA PRATIQUE DANS D’AUTRES PAYS ?

Selon l’Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae), le taux de réutilisation des eaux usées s’établit à 2,4% en moyenne en Europe du Nord. Il est beaucoup plus élevé́ dans les pays méditerranéens. Il pointe ainsi à 60% à Malte, 85% en Israël et 90% à Chypre. En Israël, les deux tiers des eaux usées traitées servent l’irrigation agricole.

QUELLE EST LA POSITION DE L’UE ?

Plus de 40 milliards de m3 d'eaux usées sont traités chaque année au sein de l’Union européennes (UE) et 964 millions de m3 sont effectivement réutilisés, selon la Commission européenne. Cette dernière a décidé de se doter d’un règlement communautaire visant à développer la REUT à usage agricole, dans le but de répondre aux pressions croissantes sur les ressources en eau tout en renforçant la résilience de l’agriculture. Le futur règlement, qui entrera en vigueur le 26 juin 2023, fixera des exigences minimales harmonisées en matière de qualité de l’eau pour une réutilisation sûre des eaux usées urbaines traitées à destination de l’agriculture.

BON À SAVOIR

0,6%, c’est le volume d’eaux usées traitées et réutiliser pour irriguer les cultures et arroser les espaces verts en France.

© Raphaël Lecocq – Uni-médias – Octobre 2022
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche navigation lien #Aménagement du territoire et urbanisme #Développement durable et énergie #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS