Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Le revenu des agriculteurs aurait baissé de plus de 10% en 2019

16/01/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

Le revenu des agriculteurs aurait baissé de plus de 10% en 2019

Réunie vendredi 10 janvier, la Commission des comptes de l’agriculture a publié les chiffres prévisionnels des revenus des agriculteurs pour l’année 2019. Ils auraient baissé de 10,6%.

Après deux années de hausse, le revenu des agriculteurs aurait significativement baissé en 2019 d’après la Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation (CCAN). En effet, les chiffres prévisionnels publiés le 10 janvier 2020, estimés à partir de données arrêtées au 15 novembre 2019, indiquent un résultat net de la branche agricole par actif non salarié1 en baisse de 10,6% en termes réels entre 2018 et 2019. Ce recul est principalement dû au secteur viticole qui a fait face à une baisse historique de la vendange en 2019. L’emploi non salarié poursuivrait sa baisse de 1,5%, impactant le résultat brut de la branche agricole par actif non salarié de -5,2%. Corrigé des effets de l’inflation (+1,5%), le résultat brut de la branche agricole par actif non salarié en termes réels serait en retrait de 6,6% en 2019.

Sur cette même année, la valeur de la production de la branche agricole hors subventions sur les produits serait en baisse de 2% après deux années de croissance : +3,8% en 2017, +5,7% en 2018. Au global, la valeur de la production végétale diminuerait de 4,8%, « du fait de la contraction des volumes et des prix », précise la CCAN. En revanche, la valeur de la production animale augmenterait de 2,4%, sous l’effet de la hausse des prix qui, selon la CCAN, « compense le repli modéré des volumes. » L’augmentation des prix est principalement due aux porcins : leur prix se redresserait fortement de 18,1% du fait du retour de la demande chinoise, après la baisse de 2018 de 11,9%, précise la commission.

 

Publié par Anne Sophie LESAGE

Retrouvez toute l’actualité agricole sur pleinchamp.com
 

© Pleinchamp – Janvier 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.