Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter
error component
Une erreur est survenue
dans l'affichage de cet élément

Marché des céréales : calculer son prix de revient

Vous trouverez plusieurs définitions pour le prix de revient, le seuil de commercialisation, le seuil de rentabilité, le point mort, le prix objectif, etc. Revenons d’abord sur la définition de tous ces prix.

Calcul-prix-de-revient-graphique

Le seuil de rentabilité ou coût de production correspond au prix en €/t auquel vous devez vendre vos grains pour rembourser l’ensemble des charges fixes et variables sur votre exploitation. Vous pourrez lire parfois le point mort : il s’agit effectivement du prix au-delà duquel vous allez pouvoir vous rémunérer. Cependant, il est souvent exprimé en fonction du nombre de jours, du nombre d’hectares, du nombre de tonnes produites. Par exemple, à partir du moment où vous avez vendu 200 t de blé vous avez remboursé l’ensemble de vos charges et vous pourrez vous rémunérer sur les tonnes supplémentaires.

 

Le prix de revient ou seuil de commercialisation correspond au prix qui vous permet de rembourser l’ensemble de vos charges et qui intègre votre propre rémunération de votre travail. En général, on retire de ce prix les subventions PAC que vous percevez par ailleurs.

 

Votre prix objectif est celui que vous visez qui inclut les charges et votre salaire mais qui vous permet également de dégager une marge qui vous permettra de mettre de l’argent de côté ou d’investir sur votre exploitation.

Il est primordial que vous connaissiez ces différents prix qui vous permettront de définir votre stratégie de commercialisation. 

Attention, ces prix sont propres à chaque système de production et à chaque exploitation. Ils sont également variables d’une année à l’autre. Vous serez donc amenés à les mettre à jour régulièrement. 

Aussi pour les calculer, sortez vos calculettes :

  • Quelles sont vos charges fixes : amortissement, matériel, bâtiment 
  • Quelles sont vos charges variables (qui dépendent du nombre d’hectares) : semences, engrais, carburant, …
  • Quel salaire souhaitez-vous recevoir ?
  • Combien touchez-vous d’aides compensatoires dans le cadre de la PAC par hectare ?
  • Quel est votre rendement par hectare ?

BON À SAVOIR

FORMULES

Coût de production en €/t = somme de vos charges / rendement

Prix de revient en €/t = (somme de vos charges + rémunération –aides PAC)/ rendement

Retrouvez l’intégralité du dossier « Gérer mon risque de commercialisation» rédigé par Agritel sur le site pleinchamp.com

http://www.pleinchamp.com/gestion-de-l-exploitation/securiser-mes-revenus/fiches-pratiques/gerer-mon-risque-de-commercialisation

© Pleinchamp – septembre 2016

Source Agritel

TOUT UN MAG POUR VOUS