Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur  Trouver une agence

Un plan de structuration au service d’une filière laine française éco-responsable

22/11/2021 - 2 min de lecture

Thématiques de l'article #Développement durable et énergie #Gestion #Règlementation

tout un mag pour vous

Un plan de structuration au service d’une filière laine française éco-responsable

Alors que le marché́ français de la laine brute s’est totalement effondré avec la crise sanitaire, le projet Tricolor, soutenu par le ministère de l’Agriculture, vise à redonner de la valeur ajoutée à cette matière première naturelle en développant des débouchés et de nouvelles valorisations à l’échelle locale dans une démarche de développement durable.

La filière lainière française produit environ 14 000 tonnes de laine par an, issue des plus de 7 millions d'ovins présents sur le territoire. Plus de 7 000 tonnes de laine de tonte brute (en suint) ont été exportées en 2019, à 70% à destination de la Chine. La laine non exportée est principalement valorisée pour des applications techniques (géotextiles, isolation, etc.) ou détruite. La production de laine textile d'origine française représente seulement quelques centaines de tonnes. C'est ainsi qu'une partie importante de la laine brute produite en France est exportée puis transformée à bas coût, majoritairement en Asie, pour revenir partiellement sur le marché sous forme de textile. Sous l’effet de la fermeture des frontières et de l’arrêt des exportations, la crise sanitaire a dégradé une situation déjà peut porteuse pour les éleveurs, à la peine pour commercialiser la laine.

LE COLLECTIF TRICOLOR

À la suite des rencontres nationales de la laine au mois de septembre 2020, une démarche collective a été impulsée par la filière. Dénommée Tricolor, elle rassemble les acteurs de la filière lainière française (éleveurs, transformateurs, industriels, territoires et distributeurs) qui souhaitent s’engager et s’investir pour (re)développer une filière laine à haute valeur ajoutée en France. Le collectif travaille à la formation d’un stock tampon de matières labellisées Tricolor afin d’assurer leur disponibilité tout au long de la chaîne de transformation. Il s'appuie sur une sélection d’élevages qui œuvrent pour une production de laine de qualité en partenariat avec des tondeurs expérimentés tout en assurant aux éleveurs une rémunération à la hauteur de leurs attentes à la matière. Ces campagnes de transformations structurent la filière lainière française et permettent aux différents maillons de la chaîne de transformation de travailler ensemble à partir d’une matière locale, tracée et labellisée

UN PLAN DE STRUCTURATION

Pour soutenir la dynamique à l’œuvre, le ministère de l’Agriculture vient de rendre le projet Tricolor éligible aux Plans de structuration des filières, pilotés par FranceAgriMer. Pour la Fédération nationale ovine (FNO), partie prenante de Tricolor, ce soutien particulièrement bienvenu intervient dans un contexte très tendu pour les éleveurs ovins dont les stocks de laine en ferme ne cessent de s’accumuler sans perspective réelle d’amélioration du marché alors qu’en parallèle, la demande sociétale pour une relocalisation des productions et le développement de la bioéconomie n’ont jamais étaient aussi fortes.

BON À SAVOIR

14 000 tonnes. C’est la quantité de laine tondue chaque année en France (source : Fédération nationale ovine - FNO).

© Raphaël Lecocq – Uni-médias - Novembre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Développement durable et énergie #Gestion #Règlementation #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS