Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Bio : un besoin de transparence pour garder la confiance

22/02/2019 - 3 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

Bio : un besoin de transparence pour garder la confiance

Ce jeudi, l’Agence Bio a publié les chiffres de son baromètre de consommation et de perception des produits biologiques en France. Même si la bio est bien perçue par les français interrogés, l’enquête met en avant un besoin de plus de transparence pour les consommateurs.

Ce n’est plus une surprise, le nombre de consommateurs de produits issus de l’agriculture biologique ne cesse de croître. Parmi les Français interrogés(1), 17% déclarent consommer bio depuis moins d’un an. En rayon depuis de nombreuses années, les produits bio sont maintenant bien identifiés. En effet, 97% des Français interrogés déclarent connaitre le logo AB. En revanche, le logo bio européen n’est lui reconnu qu’à 59%. Interrogés sur l’équivalence ou non de ces deux logos, 2/3 des Français déclarent que la qualité des produits est équivalente quel que soit le logo. Néanmoins, les consommateurs de produits biologiques sont plus nombreux que l’ensemble de la population à penser que le logo AB identifie des produits de qualité supérieure à celle du logo européen (34% vs 30% pour l’ensemble).

LE CAS DES CÉRÉALES BIO

En 2017, 14 000 fermes représentant 400 000 hectares de grandes cultures étaient converties en agriculture biologique soit 3,3% des surfaces au sein des 6% SAU françaises bio. Avec une période de conversion de 3 ans, le travail sera encore long pour la filière puisque dans son plan ambition bio veut multiplier par deux les surfaces converties en 2022 pour atteindre 15% de SAU et 6% des surfaces de grandes cultures françaises. Cependant, des surfaces en augmentation ne sont pas synonymes de production en progression, en raison des aléas climatiques. "Malheureusement il y a des creux" déclare Emmanuel Leveugle, agriculteur bio en région Nord. Pour le vice-président du groupe bio d'intercéréales, le travail à mener pour y remédier, c'est le stockage. Et ce ne sont pas les meuniers qui vont dire le contraire. Rien que pour l'année 2018, la demande de la meunerie en bio a progressé de 15%, quand la récolte de blé a elle, diminué de 30%. Olivier Deseine, propriétaire du Moulin de Brasseuil en Ile-de-France, a importé 15% des 7 000 tonnes de blés écrasés en 2018. Selon lui, les meuniers français ont besoin de "35 à 40% de blés importés pour satisfaire la demande" tant en panification qu'en aliment du bétail. Le francilien espère voir ce chiffre baisser rapidement.

CONFIANCE

De façon globale les Français ont une bonne vision du bio. Plus de la moitié des Français interrogés pensent que le cahier des charges bio s’est endurcit au cours de 5 dernières années. Cependant, l’indice de confiance dans les produits biologique est plutôt « mitigé » à 6,1/10. Les Français interrogés déclarent vouloir plus d’informations sur l’origine des produits biologiques (51%), la réglementation en bio (63%) et le contrôle des produits biologiques (63%). Le besoin d’information des consommateurs pour les produits issus de l’agriculture biologique serait donc en augmentation. « On consomme de plus en plus mais on veut savoir de plus en plus » résume Florent Guhl, directeur de l’Agence bio.

LES JEUNES DÉJÀ CONSOMMATEURS

Parmi les Français interrogés, l’Agence bio a mis en lumière de nouvelles catégories de consommateurs mais ce sont les 18-24 ans qui accusent la plus forte progression, une fierté pour l’Agence bio. « On ne pensait pas qu’on avait une entrée aussi forte chez les jeunes » déclare Florent Guhl. Ces mêmes jeunes sont 27% à déclarer avoir l’intention d’augmenter leur consommation de produits bio dans les 6 prochains mois, ce qui laisse de belles perspectives aux producteurs.

file

Retrouvez toute l’actualité agricole sur pleinchamp.com

(1) : Baromètre de consommation et perception des produits biologiques en France – Agence bio/Spirit Insight – Février 2019. Etude menée sur internet, via un accès panel, du 23 novembre au 7 décembre 2018, auprès d’un échantillon national représentatif de 2000 français âgés de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Par rapport à l’édition 2018, la taille de l’échantillon a été doublée afin de s’autoriser une lecture de résultats sur les 12 régions, hors corse.

 

© Pleinchamp - février 2019 

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS