Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée 
Nous contacter

Du « safe home » au « smart safe home »

25/08/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Protection

#Vie quotidienne

tout un mag pour vous

Du « safe home » au « smart safe home »

Plus qu’une tendance, le développement de la maison connectée a de bonnes raisons d’entrer dans le quotidien du plus grand nombre, quelle que soit la configuration du foyer et du logement.

STÉPHANE MAZARS
© crédits photos : Wapp!, shutterstock

STÉPHANE MAZARS
Directeur Général Adjoint de Nexecur
 

Les possibilités offertes par les nouvelles technologies répondent idéalement aux besoins des jeunes, des familles, des seniors, des personnes vulnérables ainsi que des professionnels.

Traditionnellement, le premier besoin couvert par l’IoT (Internet of Things, l’Internet des objets) est la sécurité du logement. « Au-delà de l’alarme en cas d’intrusion, la connectique permet de réagir en cas d’accidents domestiques comme un incendie ou un dégât des eaux », explique Stéphane Mazars, Directeur Général Adjoint de Nexecur, filiale du Crédit Agricole dédiée à la protection et à la sécurité des biens et des personnes.

Ainsi, en l’absence de l’occupant et en cas d’accidents domestiques ou d’intrusion, l’opérateur prévient les secours (pompiers, police). « Dans ce contexte, il est essentiel de pouvoir compter sur un partenaire de confiance, c’est un gage de sécurité », indique Stéphane Mazars.

En outre, pour certaines activités professionnelles, la couverture dommages exige la mise en place d’un dispositif de sécurité.

La part de logements connectés en France ne cesse de croître, passant de 10,7% en 2018 à 17% en 20211. Cette évolution coïncide notamment avec la croissance des usages connectés dans les domiciles, mais aussi avec le désir des seniors de bien vieillir à domicile, sollicité par 85% des Français2. Assistance à distance, appareils à l’ergonomie adaptée, géolocalisation… les outils connectés favorisent l’habitat inclusif. « L’humain est toujours au centre des solutions proposées, rappelle Stéphane Mazars. La technique est à son service ainsi qu’à celui de l’aidant à qui elle offre une précieuse sérénité ».

Le confort du domicile ne concerne pas que les seniors. Réduire sa consommation d’énergie, maîtriser la qualité de l’air, piloter ses volets roulants à distance… la « smart home » (maison intelligente), pilotable via smartphone ou tablette, augmente le confort et les services de tout type de résidence : principale, secondaire, appartement comme maison. « Le système est pensé pour fonctionner en cas de panne d’Internet, poursuit Stéphane Mazars. Les avancées technologiques permettent de tout concentrer dans des objets design faciles à installer et amovibles en cas de déménagement ».

La révolution numérique et le déploiement de l’IoT n’ont pas fini de surprendre par leurs innovations inimaginables il y a seulement une décennie.

1 Digital Market Outlook de Statista
2 Sondage Ifop, février 2019

 

" Retrouvez le sommaire du magazine Regards partagés en cliquant ici. "
 

© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée – Edit 360, Août 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS