Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes un client banque privée 
Nous contacter

Les actions : un placement de long terme

12/09/2019 - 3 min de lecture

#Décryptage #Diversification du patrimoine

TOUT UN MAG POUR VOUS

Les actions : un placement de long terme

Stéphane Brou et Romuald Rabiet, Directeur Général et Directeur Commercial de Crédit Agricole Titres, apportent leur éclairage sur l’intérêt de cette classe d’actifs au sein d’un portefeuille.

Détenues en direct par les clients ou à travers des organismes de placements collectifs (OPC), les actions ne représentent actuellement que 6,8 % des placements financiers des ménages(1). Elles ont pourtant de nombreux avantages encore trop méconnus des épargnants. L’environnement économique et financier actuel redonne d’ailleurs un intérêt à ce type de placement pour celui qui souhaite diversifier et dynamiser son épargne.

file

Stéphane BROU & Romuald RABIET
Directeur Général et Directeur Commercial

RENDEMENT : COURS DE LA VALEUR ET DIVIDENDE

En effet, « le contexte actuel de taux d’intérêt historiquement bas implique de reconsidérer objectivement cette classe d’actifs qui permet d’abord, et on l’oublie trop souvent, de verser un dividende annuel à ses détenteurs au-delà d’un potentiel de plus-value via la hausse des cours », indique Stéphane Brou. Sur les cinq dernières années, le CAC 40 a progressé de 25 % mais de 48 % dividendes réinvestis. Aujourd’hui, en termes de rendement, les actions représentent donc une opportunité à étudier pour un placement long ». Investir en actions, « c’est aussi participer directement au financement de l’économie réelle, à son développement et sa croissance », souligne Romuald Rabiet. Cela suppose aussi qu’il faut accepter le risque potentiel lié à l’évolution des entreprises et en assumer les éventuelles conséquences.

DÉTENTION EN DIRECT OU DANS UN OPC

Il est possible de se constituer un portefeuille d’actions en les achetant par l’intermédiaire de sa banque directement sur les marchés et en les conservant sur un PEA ou un compte titres. Dans ce cas, l’épargnant perçoit les dividendes. « Vous décidez de l’entreprise que vous souhaitez accompagner, en devenez en partie propriétaire et êtes associé à son devenir en exerçant votre droit de vote », déclare Stéphane Brou. Il faut alors être en mesure de sélectionner les actions soi-même. Nous pouvons vous aider dans ce sens. Notre conseil est de privilégier l’investissement sur la durée sans avoir les yeux rivés sur des cours de bourse très volatils. Cette volatilité peut séduire d’autres acteurs souhaitant réaliser des opérations d’achat-vente pour capter des plus-values, mais ce n’est plus une gestion long terme du patrimoine.

Autre solution possible : acquérir des parts d’OPC. « Vous accédez à un portefeuille diversifié de titres et à de multiples catégories de fonds, du plus large (actions monde, régions, pays…) au plus spécialisé (sectoriels, géographiques, thématiques…) », explique Stéphane Brou et « à l’expertise de gérants professionnels à qui il revient de composer l’allocation », ajoute Romuald Rabiet.

Mais investir en actions n’est pas sans risques. Pour un investissement en direct, il est recommandé de répartir son placement sur plusieurs lignes pour ne pas concentrer les risques sur une valeur ou un seul secteur. De même, ne placer que l’argent dont vous n’avez pas besoin à très court terme, car l’investissement doit s’envisager sur la durée, facteur essentiel pour un rendement optimisé. Enfin, effectuer des versements réguliers par abonnement permet de lisser le risque dans le temps et constituer sereinement son patrimoine financier.

ACCOMPAGNEMENT

Pour les aider dans leurs décisions d’investissement, « les clients du Crédit Agricole ont accès en toute autonomie sur leur site de bourse en ligne à l’outil « invest Store » qui délivre des informations économiques et financières, ainsi que des avis sur un grand nombre de valeurs européennes communiqués par notre partenaire Kepler-Cheuvreux(2) », indique Romuald Rabiet. Par ailleurs les clients souhaitant bénéficier de conseils personnalisés tout en gardant l’initiative du choix final ont accès à l’offre de Gestion Conseillée, proposée par les Caisses régionales du Crédit Agricole. « À l’inverse, ceux qui veulent investir sur les marchés sans effectuer eux même la gestion ou le suivi de leur portefeuille opteront pour la gestion sous mandat déléguée à des experts », précise Romuald Rabiet.

Ainsi, les fonds placés en actions par les épargnants permettent d’investir dans l’économie tout en bénéficiant de perspectives de rendements notamment par les dividendes versés avec une fiscalité favorable sur les PEA ou les Comptes Titres. Il faut néanmoins pouvoir supporter les risques inhérents à ce type de placement qui s’envisage sur la durée et en choisissant l’accompagnement adéquat.

Quelle que soit l’approche retenue, « vous devez avant tout réaliser un diagnostic patrimonial avec votre conseiller Privé, recommande Stéphane Brou. Et ce, afin de déterminer le montant à investir sur ce type de placement et vous proposer la solution de gestion de votre portefeuille la plus adaptée à votre situation personnelle ».

 

(1) Rapport annuel de l’Observatoire de l’épargne réglementée - 2018 - Banque de France
(2) Société spécialisée dans les services de recherche et de courtage de valeurs mobilières

Retrouvez le sommaire du magazine Regards partagés en cliquant ici.

 

© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée - agencedps.com - Septembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS