Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée  Trouver une agence

Gestion accompagnée : accéder à un expert pour gérer votre portefeuille

03/06/2022 - 4 min de lecture

Thématiques de l'article #Décryptage

tout un mag pour vous

Gestion accompagnée : accéder à un expert pour gérer votre portefeuille

Emmanuelle Schewin, Responsable Pôle Gestion Conseillée au Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, et Pierre Rollin, Conseiller en investissement au sein du pôle Sud-Ouest, expliquent pourquoi, dans l’environnement économique et géopolitique actuel, la gestion conseillée ou la gestion déléguée trouvent tout leur sens.

Emmanuelle Schewin, Responsable Pôle Gestion Conseillée au Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres, et Pierre Rollin, Conseiller en investissement au sein du pôle Sud-Ouest

COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS LE RETOUR DE LA VOLATILITÉ SUR LES MARCHÉS ?

Emmanuelle Schewin : Après un fort rebond de la croissance en 2021, l’année 2022 devrait marquer une normalisation des rythmes de croissance et des politiques monétaires avec des banques centrales moins en soutien de l’économie, leur priorité étant de lutter contre l’inflation. La Banque d’Angleterre et la Réserve fédérale américaine ont d’ailleurs remonté leur taux d’intérêt.

S’ajoutent une crise géopolitique, des risques politiques (élections en France et aux États-Unis) et une pandémie toujours d’actualité. Autant d’éléments qui peuvent concourir à créer de l’incertitude et de la volatilité.

Pierre Rollin : Les banquiers centraux ont effectivement été à la manœuvre avec des injections de liquidités sans précédent. Leur changement de discours ces derniers mois pour préparer les investisseurs à des hausses de taux demande de s’adapter aux évolutions des situations de marchés.

L’enjeu est d’appréhender les niveaux d’inflation dans les trimestres à venir, car son évolution dictera les politiques monétaires et conditionnera les allocations d’actifs.

DANS CE CONTEXTE, N’EST-IL PAS COMPLIQUÉ POUR DES PARTICULIERS DE GÉRER SEULS LEUR PORTEFEUILLE ?

Emmanuelle Schewin : L’environnement de taux bas et de forte volatilité sur les marchés rend difficile l’optimisation de ses actifs, spécialement pour un non initié. Il est fréquent qu’il suive son instinct et aurait alors tendance à acheter au son du clairon et vendre au son du canon.

Or, à l’instar des professionnels des marchés, il faut savoir aller à contre-courant, prendre du recul, ne pas sur-réagir aux variations du marché et être réactif lorsqu’il s’agit de réviser des positions.

Pierre Rollin : Cela implique de savoir gérer ses émotions. Il convient aussi d’associer un horizon de temps à toute prise de risque. Et ne pas être à sens unique mais arriver à probabiliser des événements de marchés et les potentiels gains ou pertes qui peuvent en découler. D’autant qu’il peut être difficile pour un client d’anticiper les évolutions des marchés et de sécuriser son portefeuille.

D’où l’importance de bien définir ses objectifs, sa durée de placement, son niveau de risque accepté, sa part du patrimoine investie…

LA GESTION ACCOMPAGNÉE COMPREND LA GESTION CONSEILLÉE ET LA GESTION DÉLÉGUÉE (SOUS MANDAT). EN QUOI LA PREMIÈRE EST-ELLE ALORS APPROPRIÉE ?

Pierre Rollin : Dans le cadre d’une convention de conseil, les clients bénéficient des recommandations d’un expert dédié proactif qui les guide dans la gestion de leur épargne. Elle trouve donc tout son sens en période de crise, mais pas uniquement.

Régulièrement, ce dernier échange avec ses clients pour leur faire des propositions d’arbitrage en fonction de leur profil d’investissement. Pour cela, il s’appuie sur un comité d’investissement qui analyse les tendances du marché.

Certains les utilisent pour les confronter à leurs propres idées du marché, d’autres les suivent car la co-construction d’un portefeuille repose aussi sur une relation de confiance. Quoi qu’il en soit, les clients sont seuls décisionnaires de leurs investissements.

QU’EN EST-IL DE LA GESTION DÉLÉGUÉE/SOUS MANDAT ?

Emmanuelle Schewin : La gestion déléguée correspond à un profil d’investisseur qui, pour diverses raisons (pas l’envie, le temps, les connaissances…), confiera la gestion et le suivi de son PEA, compte-titres, ou la part en unités de compte de son assurance vie à des professionnels.

En adéquation avec le profil du client défini avec son conseiller privé, l’expert a toute latitude pour mettre en œuvre une allocation d’actifs. Ses choix sont dictés par ses convictions, ses analyses économiques et financières.

Toutes les décisions de gestion relèvent uniquement du gérant. Le client en est informé par des reportings réguliers et dispose d’un service téléphonique dédié pour poser d’éventuelles questions (lire encadré).

D’AUTRES DISPOSITIFS PEUVENT-ILS ÊTRE MIS EN PLACE POUR COMPLÉTER CES ACCOMPAGNEMENTS ?

Emmanuelle Schewin : Quel que soit le mode de gestion retenu, le client peut mettre en place « un abonnement », c’est-à-dire des versements réguliers sur son contrat pour lisser dans le temps le prix d’entrée sur une partie de l’investissement.

CLIENT, CONSEILLER PRIVÉ, EXPERT, LA GESTION ACCOMPAGNÉE REPOSE DONC SUR UNE RELATION TRIPARTITE.

Pierre Rollin : Si nous travaillons de concert avec le conseiller privé, ce dernier reste l’interlocuteur privilégié du client. De par sa connaissance globale, il sait identifier ses besoins et objectifs, et mobiliser les experts les plus à même d’y répondre.

Nous intervenons donc en support et apportons un regard d’expert sur la part du patrimoine financier allouée, en tout temps, et pas uniquement en période de crise. C’est donc une relation tripartite client-conseiller privé-expert privilégiée, personnalisée et de confiance.

SERVICE INFORMATION MANDATS (SIM) : S’INFORMER SUR LA GESTION DE SON MANDAT

Ce service est à disposition des conseillers privés et de leurs clients qui ont délégué la gestion d’une partie de leur patrimoine financier aux équipes de CA Indosuez Gestion.

« Les équipes du SIM proposent aux conseillers privés de l’aide en temps réel dans la commercialisation et le suivi des mandats, explique Daniel Descusse, Responsable du SIM chez CA Indosuez Wealth France. Ils peuvent nous appeler en amont pour préparer leur rendez-vous client, ou en direct en cours de rendez-vous. Nous apportons des éléments de réponse à toute question sur le contexte économique et financier, ainsi que sur la gestion et la performance du mandat ».

L’un des atouts du mandat de gestion Indosuez est qu’il offre aux clients la possibilité de contacter directement et à tout moment la société de gestion*. « En fonction des conditions de marché, certains clients ont besoin d’être rassurés, de comprendre ce qu’il se passe, explique Daniel Descusse. Notre rôle est de les informer, de faire un point sur la gestion de leur portefeuille, en tenant compte des contextes de marchés successifs. Pour ceux qui ont peur en cas de turbulences ou qui souhaitent une modification sur leur mandat, nous les informons des possibilités qui s’offrent à eux (autre profil, versement complémentaire…). Toute opération doit être ensuite discutée et validée avec le conseiller privé qui est en charge de leur réalisation ».

* Appel du lundi au vendredi de 9h à 18h et le samedi de 9h à 16h au +33 (0) 1 40 75 65 40 (tarif en vigueur suivant votre opérateur téléphonique)


" Retrouvez le sommaire du magazine Regards partagés en cliquant ici. "


© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée - Edit 360 - Juin 2022

Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Décryptage #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS