Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée  Trouver une agence

« L’assurance vie facilite l’accès au capital-investissement »

11/02/2022 - 3 min de lecture

Thématiques de l'article #Diversification du patrimoine

tout un mag pour vous

« L’assurance vie facilite l’accès au capital-investissement »

Gilles Demonsant, Directeur adjoint Épargne et Retraite de Crédit Agricole Assurances, explique pourquoi cette classe d’actifs a toute sa place dans une allocation patrimoniale, en particulier dans des contrats d’assurance vie.

Gilles Demonsant, Directeur adjoint Épargne et Retraite de Crédit Agricole Assurances
Gilles Demonsant, Directeur adjoint Épargne et Retraite de Crédit Agricole Assurances

COMMENT L’ASSURANCE VIE INTÈGRE-T-ELLE LES SOLUTIONS DE PRIVATE EQUITY (OU CAPITAL INVESTISSEMENT) ?

Depuis quelques années, les lancements d’unités de compte (UC) de capital investissement se multiplient en assurance vie, avec une accélération notable en 2021. Pour autant, les investisseurs les utilisent encore assez peu, principalement en raison d’un manque de familiarité et de connaissance avec cette classe d’actifs non cotés.

Aujourd’hui, les contrats d’assurance vie qui donnent accès au private equity sont essentiellement réservés à une clientèle de banque privée en raison des spécificités de ces produits en particulier la faible liquidité, le risque de perte partielle ou totale en capital, et donc la capacité à immobiliser une partie de l’épargne sur moyen-long terme (en moyenne 8 ans) en contrepartie d’un potentiel de performance élevé…

PAR CONSÉQUENT, LA TENDANCE DE 2021 EST-ELLE DURABLE ?

Dans un contexte de taux bas, le capital investissement constitue une alternative de diversification pour les investisseurs en quête de rendement : sur 15 ans, la performance nette globale du capital-investissement français est de 11,7% en moyenne par an (1). Par ailleurs, cette classe d’actifs est à court terme décorrélée des marchés financiers et moins volatile, améliorant le couple rendement/risque d’un portefeuille. De plus, elle accompagne les entreprises en croissance des territoires au travers d’investissements tangibles.

Ces trois tendances devraient permettre au marché français du private equity de rattraper son retard par rapport à son homologue anglo-saxon grâce à une diffusion progressive, auprès d’une clientèle plus large, de solutions sur le non coté. Et compte tenu du poids de l’assurance vie, il est prévisible qu’elle prenne une part de plus en plus importante dans le développement de cette classe d’actifs dans les stratégies d’allocation patrimoniale des particuliers, comme c’est le cas, par exemple, sur les investissements en « pierre papier ».

QUELLES SOLUTIONS PROPOSEZ-VOUS À VOS CLIENTS ?

Aujourd’hui, est éligible aux contrats d’assurance vie dédiés aux clients Banque privée le FCPR (2) Amundi Fleurons des Territoires qui investit dans des PME et ETI françaises leaders dans leur segment de marché et structurellement saines. Avec ce fonds, nos clients participent au dynamisme économique local en apportant des capitaux aux entreprises et en les accompagnant dans leur croissance sur plusieurs années, les participations étant généralement conservées entre 5 et 8 ans.

Le FCPR Fleurons des Territoires bénéficie aussi du Label Relance et doit, à ce titre, respecter un ensemble de critères ESG (3). Nos clients investissent donc dans l’économie réelle, principalement en France, tout en donnant du sens à leur épargne.

Par ailleurs, en ligne avec le projet sociétal du Groupe Crédit Agricole autour de la transition énergétique, était aussi ouverte à la souscription en 2021 l’UC Amundi Énergies Vertes, une société par actions simplifiée qui investit dans des parcs éoliens, photovoltaïques et/ou hydrauliques.

L’ASSUREUR A-T-IL DES CONTRAINTES EN MATIÈRE D’OBLIGATION D’ALLOCATION DES SOUSCRIPTIONS ?

Le FCPR Amundi Fleurons des Territoires a la particularité, liée à l’assurance vie, de ne pas faire d’appel de fonds (les investissements se font au gré des opportunités). Quant à la liquidité, Predica (4) assure la liquidité de ces investissements en cas de rachat total ou de succession. Cela permet d’éviter, par exemple, que les bénéficiaires se retrouvent avec des parts d’un fonds non liquide. À l’inverse, les rachats partiels et arbitrages depuis ces supports ne sont pas possibles, car ils sont exclusivement destinés à un investissement à long terme.

Le private equity en assurance vie s’adresse donc bien aux clients prêts à s’engager et à investir sur la période recommandée du support, à savoir huit ans, dans la mesure où la valorisation des participations n’est réellement connue qu’à l’échéance. Cet horizon d’investissement est parfaitement compatible avec l’assurance vie dont les épargnants ne bénéficient pleinement de sa fiscalité avantageuse qu’au bout de huit ans. Signe que le capital investissement a bien toute sa place dans une allocation en assurance vie !


(1) Performance nette des acteurs français du capital investissement à fin 2020 - France Invest / EY
(2) Fonds commun de placement risque
(3) Environnementaux, sociaux et de gouvernance
(4) Compagnie d'assurances de personnes, filiale de Crédit Agricole Assurances

 

 

© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée - Edit 360 - Février 2022
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Diversification du patrimoine #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS