Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée  Trouver une agence

L’usage privatif d’une partie commune relève du choix du bailleur

17/12/2021 - 1 min de lecture

Rubrique : Tendances

Thématiques de l'article #Vie quotidienne #Immobilier

tout un mag pour vous

L’usage privatif d’une partie commune relève du choix du bailleur

Un lot de copropriété auquel est rattaché le droit de jouissance exclusive d'une partie commune peut être loué ou vendu sans ce droit.

C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation dans un arrêt rendu le 23 septembre 2021. Dans cette affaire, le locataire d’un appartement au rez-de-chaussée d’une copropriété se plaignait de ne pas avoir accès à la cour de l’immeuble alors que le bien qu’il occupe dispose de l’usage privatif de cette partie commune. Selon lui, la location du lot de copropriété devait s'accompagner de tous les droits qui lui sont rattachés, y compris le droit d'accès à cette cour. Les juges lui donnent tort. Ils relèvent que le bailleur pouvait donc valablement prévoir dans le contrat de bail que le locataire ne dispose pas du droit de jouissance sur la cour de l'immeuble.

© Alexandre Roman – Uni-médias – Décembre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Vie quotidienne #Immobilier #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS