Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée  Trouver une agence

« Les deeptech répondent aux grands enjeux environnementaux et sociétaux »

11/02/2022 - 4 min de lecture

Thématiques de l'article #Décryptage

tout un mag pour vous

« Les deeptech répondent aux grands enjeux environnementaux et sociétaux »

Pierre-Emmanuel Struyven, Président de Supernova Invest, explique son positionnement et en quoi ces entreprises jouent un rôle fondamental dans la transformation de l’économie.

Pierre-Emmanuel Struyven, Président de Supernova Invest
Pierre-Emmanuel Struyven, Président de Supernova Invest

SUPERNOVA INVEST EST UN LEADER DE L’INVESTISSEMENT DEEPTECH EN EUROPE. EN QUOI CELA CONSISTE-T-IL ?

Notre métier consiste à investir en capital dans des entreprises très innovantes qualifiées de deeptech, c’est-à-dire qui développent des offres de produits et services à partir de technologies de rupture sur des secteurs en transformation profonde, comme la transition énergétique et agricole, la santé, l’industrie 4.0 et les technologies du digital (réseaux, intelligence artificielle…).

QUEL BILAN DRESSEZ-VOUS DE CE MARCHÉ EN 2021 ?

Après un léger ralentissement en 2020, principalement à cause de la crise sanitaire, les levées des fonds de capital-innovation sont fortement reparties à la hausse (notamment les fonds de croissance), tout comme les montants investis par ces mêmes fonds (portées à la fois par le dynamisme des entrepreneurs pour ce qui concerne les entreprises les plus jeunes et par le développement des fonds de croissance pour les plus mûres). En témoignent les bons chiffres du premier semestre 2021 : +183 % pour les fonds et +43 % pour les investissements dans les start-ups par rapport au premier semestre 2020(1) !

Si on focalise sur le développement des levées de fonds des start-ups deeptech, elles ont cru de 300% entre 2016 et 2020 (15 à 60 milliards de dollars dans le monde). Tendance qui s’est poursuivie en 2021.

Les deeptech et le capital-innovation ont fait preuve de résilience pendant la crise, voire en sortent renforcés, car les besoins sont encore plus prégnants ou visibles, en particulier dans la micro-électronique et pour les secteurs qui contribuent à la transition énergétique ou agricole. Les technologies de ruptures sont plus que jamais présentes. Pour preuve, le plan France 2030 et le récent plan dédié aux start-ups industrielles annoncé par le gouvernement français (2,3 milliards d’euros) y consacrent une grande place.

Par ailleurs, ces entreprises créent bien souvent des installations industrielles en France et en Europe, ce qui contribue à une « néo-industrialisation » de nos territoires, une réindustrialisation avec de nouvelles filières créatrices d’emplois.

QUELLES ONT ÉTÉ LES THÉMATIQUES PORTEUSES ?

La crise de la Covid a été un révélateur des problématiques de chaîne d'approvisionnement en Europe et aux États-Unis principalement sur tout ce qui a trait à la micro-électronique. Par ailleurs, cette crise n’a pas effacé les besoins de décarbonation de l’économie, d’où les nombreux investissements dans des entreprises positionnées sur les énergies nouvelles (hydrogène, batteries, chimie verte…) et qui adressent les problématiques d’aujourd’hui et de demain en termes de durabilité. De même, la santé reste un sujet sur lequel les recherches de thérapies innovantes et le développement des technologies médicales n’ont pas ralenti, bien au contraire.

L’an passé, Supernova Invest a pris des participations dans sept nouvelles deeptech, comme par exemple iFollow (robotique pour la logistique), Micropep (production d’intrants naturels pour l’agriculture) ou encore AcuSurgical (robotique pour la chirurgie de l’œil).

À QUEL MOMENT INTERVENEZ-VOUS DANS LE DÉVELOPPEMENT D’UNE ENTREPRISE ?

Le capital-innovation couvre l’ensemble du cycle de développement d’une entreprise : amorçage, capital-risque et late stage (3). Nous sommes donc présents de la création des entreprises à leur maturité. Le besoin en capital est particulièrement important dans la phase late stage, ou de croissance, c’est-à-dire lorsque les services et produits de l’entreprise ont rencontré le marché et où l’enjeu est d’accélérer leur développement industriel et commercial.

Il nous arrive donc de financer des projets qui sortent du laboratoire, comme d’autres beaucoup plus matures. Supernova Invest a d’ailleurs lancé en 2021 le fonds late stage Ambition Industrie qui a vocation à financer les scale-up (4) technologiques et industrielles dans leur phase d’hypercroissance. L’idée est de faire émerger les champions technologiques mondiaux que l’Europe et la France - via le plan France 2030 - appellent de leurs vœux.

COMMENT SÉLECTIONNEZ-VOUS LES ENTREPRISES PRÉSENTES EN PORTEFEUILLE ?

Nous analysons plus de 800 dossiers par an présentés soit par les entreprises elles-mêmes, soit par des apporteurs d’affaires comme le Crédit Agricole, particulièrement bien positionné par son implantation de proximité dans les territoires. Sont sélectionnés ceux positionnés sur l’un des quatre secteurs cités précédemment, qui disposent d’une technologie de rupture, originale et protégée par des brevets, ce qui crée des barrières à l’entrée et confère un avantage concurrentiel.

Les entreprises doivent avoir la capacité de transformer la technologie en produit ou service à destination du marché européen, voire des marchés mondiaux, car ce sont souvent des activités intensives en capital qui se rentabilisent sur des marchés massifs. Nous sommes aussi très attentifs aux aspects environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) au moment d’investir, que nous monitorons ensuite pendant la durée de détention.

Mais les technologies de rupture nous emmènent plus loin : les entrepreneurs que nous finançons se sont très souvent défini une mission avec un impact fort au sens des 17 Objectifs de développement durable (ODD) établis par les Nations Unies (accès à la santé, recours aux énergies renouvelables, protection de la faune, innovation…).

Enfin, la qualité de l’équipe de management est également un critère très important. Elle doit être capable d’accompagner l’évolution de son entreprise tout au long de son cycle de vie. L’une de nos caractéristiques est d’être lead investor en participant à la syndication des investisseurs et à la détermination du prix au moment de la prise de participation.

Mais si nous sommes quasiment toujours des actionnaires minoritaires, nous n’en sommes pas moins des investisseurs actifs, présents dans la gouvernance aux côtés des fondateurs et dirigeants. Et ce, grâce à notre équipe où chaque membre possède une double culture scientifique et technologique (ingénieur, docteur en chimie, pharmacie…) et entrepreneuriale. Un profil indispensable pour analyser, évaluer et accompagner ces entreprises.

COMMENT UN PARTICULIER PEUT-IL INVESTIR DANS LE CAPITAL-INNOVATION ?

Les FCPI (5) permettent aux particuliers d’investir dans le capital-innovation. C’est le cas du FCPI Amundi Avenir Innovation 3 qui est éligible au compte titres ordinaire et dont la gestion financière est déléguée à Supernova Invest. Les clients souhaitant diversifier leur patrimoine financier et donner du sens à leur épargne peuvent y trouver une réponse pertinente. Or les deeptech répondent aux grands enjeux environnementaux et sociétaux, et sont, à ce titre, porteuses de sens.

QUELLES PERSPECTIVES POUR 2022 ?

Nous sommes sur des créneaux porteurs où la demande est forte, voire en développement, donc confiants sur le flux de transactions, la qualité des dossiers et notre capacité à investir dans les meilleurs et les plus prometteurs. Aussi, nous ambitionnons de lever plus de 200 millions d’euros pour notre fonds Ambition Industrie que nous déploierons en investissant sur des deeptech en phase de croissance commerciale et industrielle forte. Tout en poursuivant notre développement sur nos autres stratégies d’amorçage et de capital-risque.

Certes, les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ce type d’activité revêt un risque de perte en capital et un risque de liquidité non négligeable, mais notre équipe est fortement mobilisée sur la maitrise et l’encadrement de ces risques et notre stratégie de mutualisation permet d’en atténuer l’impact.


(1) Activité du premier semestre 2021 des fonds de capital-investissement et d’infrastructure français - France Invest/Grant Thornton - 35ème édition - Octobre 2021
(2) Performance nette des acteurs français du capital-investissement à fin 2020 - France Invest / EY
(3) Entreprise à maturité qui a besoin d’être financée pour poursuivre son développement commercial et industriel.
(4) Start-up en forte croissance
(5) Fonds commun de placement dans l’innovation

 

 

© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée - Edit 360 - Février 2022
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Décryptage #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS