Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée  Trouver une agence

Résidence secondaire : conditions précisées pour l’exonération de la plus-value immobilière

22/11/2021 - 1 min de lecture

Rubrique : Tendances

Thématiques de l'article #Décryptage #Immobilier

tout un mag pour vous

Résidence secondaire : conditions précisées pour l’exonération de la plus-value immobilière

La plus-value immobilière réalisée sur la cession d’un logement autre que la résidence principale peut être exonérée d’impôt au titre de l’article 150 U du Code général des impôts.

Deux conditions sont posées. Le vendeur doit réinvestir tout ou partie du prix de vente dans l’achat ou la construction de sa résidence principale, dans un délai de 24 mois. Le cédant ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des quatre années précédentes. Dans sa doctrine sur le sujet, l’administration fiscale ajoutait que : « de même, la détention d’un droit démembré ou d’un droit indivis sur un immeuble d’habitation affecté à la résidence principale du cédant est de nature à priver le contribuable du bénéfice de l’exonération ». Tel est donc le cas si le vendeur a détenu l’usufruit sur un tel bien dans les 4 ans précédant la vente. Une position de l’administration fiscale confirmée par un arrêt du Conseil d’État du 12 octobre 2021.

 

© Alexandre Roman – Uni-médias – Novembre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Décryptage #Immobilier #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS