Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un client banque privée 
Nous contacter

Retour de l’inflation : quelles classes d’actifs privilégier ?

25/08/2021 - 2 min de lecture

#Décryptage #Diversification du patrimoine

tout un mag pour vous

Retour de l’inflation : quelles classes d’actifs privilégier ?

Dans un environnement marqué par une hausse des prix, les actions restent la classe d’actifs à privilégier, mais de manière sélective.

Pierre BLANCHET

PIERRE BLANCHET
Responsable de l'Intelligence économique chez Amundi
 

Longtemps restée en sommeil, l'inflation semble faire son retour.

En avril, les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de 4,2% sur un an glissant, puis de 5% en mai. En zone euro, la hausse est plus modérée (1,6% et 2%). « Cette hausse est portée par des effets de base, une forte reprise de l'activité économique, l'accélération de la demande et les goulets d'étranglement des chaînes de production provoquant une remontée du coût des inputs (1) », indique Pierre Blanchet, responsable de l'Intelligence économique chez Amundi.

S'ajoutent des pressions salariales et la réorganisation des chaînes d’approvisionnement plus régionalisées qui se traduiront, in fine, par une montée des prix susceptible d'être répercutée sur les consommateurs.

MAINTIEN DES TAUX BAS

Après le choc de 2020, rien d'étonnant donc à ce qu'une instabilité des prix apparaisse. La question est plutôt de savoir si elle est temporaire ou durable. De la réponse dépendra la vitesse à laquelle les banques centrales normaliseront leur politique monétaire.

Pour Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine (Fed), la récente flambée des prix est liée à des effets transitoires et l'inflation devrait revenir à un niveau compatible avec les objectifs de la Fed dès 2022, juste au-dessus de 2%. L’économie n'étant pas guérie, notamment au regard du taux de chômage élevé, une hausse des taux n'est pas d'actualité. Mais si les anticipations d'inflation venaient à s'installer très au-dessus de 2%, la Fed pourrait durcir sa politique monétaire dès 2023.

De son côté, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), estime qu'il est encore trop tôt pour remonter ses taux. Il est vrai que « l'inflation en zone euro est toujours inférieure à l'objectif de la BCE (autour de 2%) et pourrait le rester en 2021, rappelle Pierre Blanchet. De plus, elle n'est pas au même stade du cycle de reprise économique que les États-Unis ou la Chine, entraînant une décorrélation des politiques monétaires des grandes zones économiques du monde ».

PRIVILÉGIER LES ACTIONS VALUE ET CYCLIQUES

En attendant, l'inflation n'est pas sans effets sur les placements financiers. À court terme, elle rogne une partie du rendement des placements monétaires et des fonds en euros dont le taux réel peut être négatif. Pour s'en prémunir, les obligations indexées sur l'inflation sont à considérer.

Dans un régime « normal » d'inflation (2-3%), le crédit d'entreprises délivre aussi une meilleure performance.

Qu'en est-il des actions ? « C'est le seul actif dont les performances sont positives dans un régime « normal » (2-3%) et « inflationniste » (3-6%) », note Pierre Blanchet, qui recommande de rester à l’écart des valeurs technologiques, sensibles à l'évolution des taux, et de privilégier les entreprises qui peuvent protéger leurs marges ou transférer les hausses de prix dans leurs ventes. Mais également les actions value (décotées), qui versent un dividende élevé, et les cycliques qui bénéficient de la reprise économique. Cette rotation pourrait favoriser les marchés européens et certains secteurs (industrie, finance…).

Enfin, les actifs réels (immobilier, capital investissement, infrastructures…) constituent aussi une protection contre l'inflation. Le contexte peut donc vous amener, avec votre conseiller privé, à revoir la structure de votre portefeuille.

(1) Éléments entrant dans le processus de production


" Retrouvez le sommaire du magazine Regards partagés en cliquant ici. "
 

© Magazine Regards partagés Crédit Agricole Banque Privée – Edit 360, Août 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS